Comment écrire un article de blog qui attire du trafic, des commentaires et des partages ?

Saviez-vous que les sites web qui possèdent un blog ont 434% de pages indexées de plus que ceux qui n’en ont pas [1] ? Et que les spécialistes du marketing B2B reçoivent 67% de prospects en plus s’ils ont un blog [2] ? Si vous en doutiez encore, ces chiffres confirment que le blog est indispensable lorsqu’on a un business en ligne.

Mais ces chiffres ne peuvent s’obtenir qu’en rédigeant des articles de qualité. Et pour ça, il y a des méthodes de rédaction web et de référencement naturel à suivre.

Vous écrivez des billets de blog mais ils n’attirent pas de trafic sur votre site ? Je travaille dans le web depuis plus de 20 ans, je connais parfaitement les attentes de Google et des internautes. Je vous dévoile étape par étape comment écrire un article de blog de qualité dans cet article.

Étape n°1 pour écrire un article de blog : trouver un sujet

Pour être lu, être commenté et être partagé, le sujet de l’article doit être bien choisi. Il doit avoir du potentiel.

Pour les rédacteurs web freelance qui se lancent

La formule inédite pour vivre de ton écriture sur le web

Dans cette présentation :

  • Pourquoi apprendre en autodidacte ou avec une formation en ligne ne fonctionne plus en 2024.
  • Ce qui empêche les rédacteurs web de trouver des clients.
  • Comment remplacer ton salaire sans mettre ta vie de famille de côté.
  • Les 8 indispensables pour réussir ta reconversion de rédacteur web.

Il existe 2 approches complémentaires pour trouver le sujet d’un article de blog :

  • se renseigner sur le volume de recherche du mot-clé principal que l’on cible ;
  • étudier les concurrents.

Trouver un sujet grâce au volume de recherche

Le volume de recherche correspond au nombre de fois où un mot-clé a été recherché par mois sur Google. Le chiffre indiqué correspond à une moyenne des 12 derniers mois.

Cette donnée est importante : plus le volume de recherche d’un terme est élevé, plus il intéresse les internautes. Il a donc du potentiel.

Comment connaître le volume de recherche d’un mot-clé ? Il existe plusieurs logiciels, comme Ubersuggest ou Ranxplorer (je conseille ce dernier et voici mon lien affilié pour que vous puissiez tester).

Par exemple, d’après Ranxplorer, une moyenne de 20 personnes par mois recherche ReferenSEO sur Google !

Attention : dans la plupart des cas, plus un mot-clé est recherché, plus il est concurrentiel. Et oui, tout le monde cherche à se positionner dessus !

Donc ne vous jetez pas forcément sur le mot-clé qui a le volume de recherche le plus important. Regardez sur la SERP, les résultats de recherche de Google, si les sites présents en première page sont puissants. S’ils le sont, vous risquez d’avoir des difficultés à les concurrencer.

Heureusement, les outils cités précédemment, et même d’autres, fournissent toute une liste de synonymes du mot-clé que l’on a recherché. Nous avons donc l’embarras du choix pour trouver le terme qui nous convient.

Trouver un sujet en étudiant les concurrents

Pour être sûr et certain que le sujet que vous avez sélectionné a du potentiel, je vous conseille d’étudier vos concurrents. Si eux aussi ont fait un article dessus, foncez. Évidemment, il ne faudra pas copier leur article à la lettre, mais nous y reviendrons.

Votre mot-clé a un fort volume de recherche mais n’est pas travaillé par vos concurrents ? C’est bon signe : il semble ne pas être très concurrentiel. Faites-en votre priorité : vous serez facilement bien référencé et vous obtiendrez du trafic rapidement.

Étape n°2 pour écrire un article de blog : rédiger le titre

Le titre d’un article de blog a deux objectifs :

  • être optimisé, pour apparaître le plus haut possible sur Google ;
  • être copywrité pour attirer l’attention.

Attention à ne pas confondre le Title et le H1. Ce sont deux titres différents qui n’ont pas le même rôle.

La balise Title apparaît dans la SERP, c’est sur elle que l’internaute clique pour accéder à l’article. En dessous se trouve la méta description. Le H1 est le titre qui apparaît tout en haut de la page. Il peut être différent du Title et a un poids SEO moins important.

Ici, nous allons nous concentrer sur le Title.

Optimiser le titre d’un article de blog

Une balise Title optimisée réunit 2 éléments :

  • une longueur précise ;
  • la présence du mot-clé principal.

Un Title ne doit être ni trop long (ou bien elle risque d’être coupée) ni trop court (elle risque alors de n’être pas assez parlante). La longueur idéale se situe entre 50 et 60 caractères, espaces compris. Pour être plus précis, nous pouvons parler de pixels : il ne faut pas dépasser les 500 pixels. Je vous explique pourquoi dans cette vidéo (et vous ferez connaissance avec une invitée spéciale !)

➡ Il est courant de placer le nom du site à la fin de la balise Title. Mais si cela la rend trop longue, ne le faites pas ! 

La présence du mot-clé principal dans la balise Title est importante car c’est notamment de cette façon que Google va comprendre de quoi traite votre article. La balise Title a beaucoup de poids et joue un rôle majeur dans le référencement d’une page web. Les robots de Google y accordent beaucoup d’importance : il faut les mettre sur la bonne voie dès le début ! Si possible, placez votre requête clé au début du titre : il aura davantage de poids.

C’est par exemple ce qui a été fait ici. Le terme que j’ai recherché, “quelle voiture acheter”, ou l’un de ses synonymes, se trouve presque à chaque fois au début du Title.

Copywriter le titre d’un article de blog

Prenons l’exemple de la liste ci-dessus. Les Titles sont tous bien optimisés, avec la présence du mot-clé principal et une longueur correcte. Allez-vous cliquer sur le premier résultat ?

A mon sens, deux résultats se démarquent : le premier et le dernier.

  • Le premier, grâce au “Guide d’Achat” mis entre crochets, prend davantage de place que les autres. Il attire l’œil. C’est également la seule balise Title possédant des majuscules au début de chaque mot ; les Camal Case. Enfin, grâce à la mention de l’année 2022, on se sent concerné. On se dit que l’article est récent et d’actualité. Ça donne confiance.
  • Le dernier, grâce à la présence d’un chiffre : “2 questions à se poser”. Naturellement, la présence d’un chiffre dans un titre est parlante. C’est un signe que l’article va apporter une méthodologie précise avec une réponse claire aux questions que l’on se pose.

Étape n°3 pour écrire un article de blog : rédiger l’introduction

L’introduction est une partie importante car c’est la première chose que va lire le lecteur. C’est en lisant vos premiers mots que l’internaute va décider s’il continue sa lecture ou s’il va voir ailleurs.

Et il en va de même pour Google : les mots placés en haut de l’article ont davantage de poids.

Pour réussir l’introduction d’un article de blog, il y a 4 ingrédients à connaître.

  • Mettre en place le problème : le lecteur doit s’identifier.
  • Montrer ce que va apporter votre article : quels sont ses bénéfices ?
  • Inspirer confiance : pourquoi le lecteur a-t-il intérêt à vous lire ?
  • Donner la solution : le lecteur est pressé et cherche des réponses rapides. C’est le principe de la pyramide inversée : commencer par les éléments importants, puis les développer dans le corps de l’article.

Étape n°4 pour écrire un article de blog : rédiger le contenu

C’est sans doute l’étape la plus longue car elle exige une grande réflexion, puis du temps pour écrire un article complet.

Rechercher des informations

Avant de passer à la rédaction pure, il faut savoir quelles informations mettre dans l’article. L’objectif étant que vos lecteurs terminent leur lecture avec les réponses à toutes leurs questions. Ils ne doivent pas avoir de doute concernant un point qui n’est pas assez développé.

Commencez par prendre quelques minutes pour réfléchir aux idées liées au sujet. De quoi va parler votre article ? Quelles sont les informations importantes qu’il faudrait développer ? Faites une liste sur papier ou sur ordinateur.

Vous êtes à court d’idées ? Il est temps de se renseigner auprès de vos concurrents. Peut-être qu’ils ont parlé d’éléments auxquels vous n’avez pas pensé. Regardez les 10 premiers résultats et notez tout ce dont ils parlent. Cela vous permettra d’avoir un article extrêmement complet, qui ne manque de rien.

Ensuite, organisez toutes ces idées pour faire un plan de votre article et leur donner un ordre de priorité. De quoi allez-vous parler en premier, et en dernier ? Faites en sorte de créer un fil conducteur, un chemin logique d’une idée à une autre.

Rechercher des informations pertinentes

La rédaction

Cette étape est largement simplifiée grâce à la recherche d’information effectuée précédemment. Vous savez quoi dire et dans quel ordre : il ne reste plus qu’à développer.

Pour que votre article soit agréable à lire, n’oubliez pas les principes fondamentaux de la rédaction web :

  • des phrases courtes ;
  • un ton adapté à votre cible ;
  • pas de fautes d’orthographe ;
  • être direct, pas de blabla ;
  • citer ses sources ;
  • produire un contenu aéré.

Notez qu’un article de blog doit avoir au minimum 2 parties. C’est-à-dire une introduction, deux H2 puis une conclusion. Chaque H2 doit avoir un maximum de 300 mots. Si vous dépassez, divisez votre H2 en au moins deux H3.

Pour avoir un contenu aéré, sauter des lignes est bien mais pas suffisant. L’idéal est de placer des images, des listes à puces ou des tableaux. Ces formats permettent de mettre en relief des informations importantes. Si l’internaute balaie l’article des yeux, il les verra et sera satisfait. Mettre des mots en gras est également une solution à cela.

Étape n°5 pour écrire un article de blog : rédiger la conclusion

L’objectif de la conclusion n’est pas de résumer en quelques lignes le contenu de l’article : cela a été fait en introduction. La conclusion a deux principaux objectifs :

  • inciter le lecteur à interagir ;
  • envoyer le lecteur vers un autre article.

Dans la conclusion d’un article de blog doit se trouver un appel à l’action (CTA). Le but étant que le lecteur ne reparte pas sans rien faire. Incitez-le à répondre en commentaire en posant une question très claire et très cadrée. Vous pouvez ensuite l’inviter à vous contacter, à télécharger votre ebook ou encore à s’inscrire à vos newsletters. Ainsi, le simple lecteur qui vous aura trouvé sur Google deviendra un prospect avec qui vous resterez régulièrement en contact.

Et pour convaincre un maximum votre nouveau prospect de signer avec vous, dirigez-le vers d’autres pages de votre blog. Faites-lui découvrir d’autres astuces, faites-lui comprendre que vous êtes indispensable pour lui ! Et ça, ce n’est pas le plus compliqué à faire : il suffit de placer des liens internes. Un ou deux en fin d’article peuvent suffire, mais pensez à en intégrer tout au long du texte.

➡ D’ailleurs, découvrez mon guide des liens internes 🔥

Étape n°6 pour écrire un article de blog : faire sa promotion

Vous le savez sans doute, le SEO est un travail de long terme. Ne vous attendez pas à ce que votre article soit premier sur Google au lendemain de sa publication !

En attendant que le référencement naturel fasse son job, qui peut prendre plusieurs mois, vous pouvez obtenir du trafic en faisant la promotion de votre article.

Les réseaux sociaux peuvent servir à cela. Ne vous contentez pas de copier/coller le lien de l’article sur Facebook. Adoptez une approche originale afin d’attirer l’attention. Et concentrez vos efforts là où se trouve votre audience.

Cependant, faire la promotion de l’article sur les réseaux sociaux ne suffit pas. Certes, cela peut vous aider à avoir des visiteurs, mais ce trafic sera éphémère. Il ne durera que quelques jours. De plus, on ne peut pas être certain que les internautes cliqueront sur le lien pour accéder à l’article.

Sans compter le fait que les réseaux sociaux ne dévoilent les publications qu’à un faible pourcentage de votre audience. Par exemple, sur Facebook, le taux de reach est estimé entre 5 et 15% [3]. Si 100 personnes vous suivent, ce n’est qu’un maximum de 15 d’entre eux qui verront la publication dans leur fil d’actualité ; 10 qui prendront vraiment le temps de la lire ; et 5 qui cliqueront sur le lien.

Vous pouvez alors utiliser votre liste email pour avoir davantage de trafic sur le site. Les personnes qui se sont inscrites souhaitent recevoir vos mails. Ils sont intéressés par ce que vous proposez. Absolument tout le monde recevra votre mail. Certains arriveront en spam, d’autres ne le liront pas, mais la probabilité d’avoir du trafic grâce aux newsletters est beaucoup plus élevée qu’en utilisant seulement les réseaux sociaux.

Je constate 10 fois plus de résultats quand je partage à ma liste email par rapport à mes réseaux sociaux, et pourtant, j’ai 2 fois + de personnes qui me suivent, tous réseaux confondus, que de personnes inscrites à ma newsletter.

Étape n°7 pour écrire un article de blog : suivre son évolution

Votre article est publié, vous l’avez partagé ? Votre travail ne s’arrête pas là. Pour qu’il soit vraiment performant, vous devez suivre son évolution. On en a parlé plus haut : le SEO, c’est un jeu de patience. Votre nouvel article de blog ne sera pas directement premier, ni même en première page de Google. Il risque d’être très loin dans les résultats de recherche.

Dans ce cas, ne perdez pas espoir et suivez son évolution.

Vous pouvez utiliser le logiciel Ranks. Il va suivre quotidiennement l’évolution de son placement sur Google. Vous pouvez alors voir chaque jour combien de place il a gagné, ou perdu, sur le mot-clé que vous ciblez. Il y a également une courbe qui permet en un coup d’œil de connaître sa progression.

Lorsque vous constatez que son positionnement ne progresse plus, il est temps de passer aux backlinks. L’objectif est alors de rédiger des articles invités. Ce sont des articles de blog que vous écrivez et que vous proposez à d’autres sites. Dans le texte, placez le lien de votre site. Cela sera bien vu de la part de Google et renforcera votre référencement.

➡ Apprenez-en davantage sur les backlinks dans ce guide complet afin de ne pas faire d’erreurs pénalisantes.

Normalement, grâce à une bonne stratégie de netlinking et des backlinks de qualité, votre article de blog pourra gagner des places supplémentaires. Si cela ne suffit pas à atteindre la première place, vous devrez peut-être retravailler le contenu de l’article ou faire le point sur l’aspect technique du site, comme la vitesse de chargement du site qui n’est peut-être pas optimisée.

Conclusion

Vous savez maintenant comment écrire un article de blog à succès. Cela fait de nombreux éléments à prendre en compte, tout ne sera pas parfait à votre première tentative. Allez-y petit à petit, prenez votre temps pour assimiler ces techniques.

Rédiger un bon article de blog est un métier, celui du rédacteur web. Ce n’est peut-être pas le vôtre, c’est alors normal de ne pas se sentir complètement à l’aise. Mais si vous êtes ici, c’est parce que vous avez la volonté de vous améliorer. J’ai confiance en vous.

Dites-moi en commentaires sur laquelle de ces 7 étapes vous allez vous concentrer pour votre prochain article. Si vous sentez malgré tout que la rédaction d’articles de blog, ce n’est vraiment pas votre point fort, contactez-moi : j’ai formé des centaines de rédacteurs web professionnels à travers ma formation rédacteur web +++.

[1] : https://www.inetsolutions.org/25-informative-seo-facts-statistics-probably-dont-know/

[2] : https://www.searchenginepeople.com/blog/40-unbelievable-seo-statistics-need-know.html#note-68961-34

[3] : https://www.ynov-marketing-communication.com/reach-definition/

Vendez plus cher, choisissez vraiment vos clients et passez au "Niveau Supérieur"

Si vous souhaitez faire de la Rédaction Haut de Gamme, alors ce kit SEO pour rédacteurs sera votre premier pas vers une réelle expertise

Vous recevrez :

1. La Checklist SEO du rédacteur

2. Le Guide détaillé du rédacteur haut de gamme (+40 compétences)

Partagez cet article