Qu’est-ce qu’un cocon sémantique ?

Blog ReferenSEO
un stylo qui rédige dans un cahier à côté de texte qui dit construire un cocon sémantique

Être visible sur internet implique de suivre de nombreuses recommandations. Des manières de rédiger aux structures de votre site, il est donc important de prendre en considération les différents piliers du référencement naturel.

Outre l’optimisation sémantique et la recherche de mots clés, les liens internes et externes ont une importance centrale dans le référencement d’un site internet. Mais là encore, les choses sont parfois plus simples à dire qu’à faire. Pour vous aider à créer des liens internes de qualité, Laurent Bourrelly a démocratisé la technique du cocon sémantique il y a quelques années.

Focus sur cette technique de maillage interne !

referencement cocon semantique

La définition de cocon sémantique

Tout d’abord, un point essentiel sur ce qu’est le cocon sémantique : il s’agit d’une stratégie de structure pour lier les pages de votre site internet entre elles.

 

Le cocon sémantique en tant que structure

En effet, vous savez probablement déjà que lorsque vous développez un site internet, il est préférable de créer des liens entre vos pages.

La logique est simple : au lieu d’avoir un amoncellement de pages différentes, vous créez une hiérarchie entre elles. Par exemple, dans un site qui concerne le kombucha, la page portant sur les bienfaits du kombucha sera liée avec la page dictant la recette du kombucha maison.

Cela permet aux utilisateurs de naviguer entre vos pages en toute tranquillité, et de trouver ce qu’ils cherchent rapidement. Deux caractéristiques que les algorithmes Google affectionnent particulièrement.

Le cocon sémantique suit cette idée de créer des liens, mais la hiérarchie est différente. Il s’agit ainsi :

  1. D’une page de niveau 1 traitant de la thématique générale (la page mère)
  2. De plusieurs pages de niveau 2, divisant la thématique en plusieurs sous-thématiques (les pages filles)
  3. De plusieurs pages de niveau 3, divisant chaque sous-thématique en sous-sous-thématiques (les pages petite-filles)

Vous pouvez créer autant de niveaux que vous le souhaitez. Il existe ainsi une hiérarchie entre ces liens contextualisés, pour couvrir l’ensemble de la thématique générale. Au lieu de faire un texte de 7 000 mots pour couvrir une thématique, vous créez plein d’articles de 800 à 1 200 mots, et ciblez tous les mots clés pertinents.

 

Un exemple de cocon sémantique

Ainsi, pour reprendre l’exemple du kombucha, un petit cocon sémantique pourra donner :

  1. Le kombucha (page mère)
    • Les bienfaits du kombucha (page fille)
    • Les bienfaits pour l’estomac (page petite-fille)
    • Les bienfaits pour le moral (page petite-fille)
  2. La recette du kombucha (page fille)
    • Le kombucha pomme-gingembre (page petite-fille)
    • Le kombucha à la menthe (page petite-fille)
    • Le kombucha aux fruits (page petite-fille)
  3. L’histoire du kombucha (page fille)
    • Les origines du kombucha (page petite-fille)
    • Les pays dans lesquels on consomme du kombucha (page petite-fille)

 

Le cocon sémantique est-il efficace pour le SEO d’un site ?

Vous imaginez bien que si l’on évoque le cocon sémantique dans la catégorie SEO de ce blog, c’est parce que cette pratique a un impact non négligeable sur le référencement naturel d’un site. En effet, maintenant que vous avez saisi l’organisation générale du cocon sémantique, il est essentiel de passer au côté plus “technique”.

 

Le maillage d’un cocon

Chacun de vos articles traite d’un sujet en particulier, appartenant à la thématique principale. Et chaque texte est relié avec d’autres textes.

Ainsi, dans sa réalité le maillage donne ça :

  • La page mère possède une ancre menant à chacune de ses pages filles
  • Les pages filles possèdent chacune une ancre menant à la page mère
  • Les pages filles possèdent chacune des liens menant aux autres pages filles (qui sont leurs pages soeurs)
  • Les pages petite-filles contiennent chacune une ancre menant vers la page fille à laquelle elles appartiennent
  • Les pages petite-filles contiennent chacune une ancre menant vers les autres pages petites-filles, qui sont leur page soeur

 

Reprenons la division du kombucha en évoquant les liens qui sont faits :

  1. Le kombucha – 3 ancres, menant vers les pages filles :
    • Les bienfaits
    • La recette
    • L’histoire
  2. Les bienfaits – 5 ancres, menant vers :
    • La page mère : le kombucha
    • Les pages petites-filles :
      • Les bienfaits pour l’estomac
      • Les bienfaits pour le moral
    • Les pages soeurs :
      • La recette
      • L’histoire
  3. La recette – 6 ancres, menant vers :
    • La page mère : le kombucha
    • Les pages petites-filles :
      • Recette pomme-gingembre
      • Recette menthe
      • Recette fruits
    • Les pages soeurs :
      • Les bienfaits
      • L’histoire
  4. L’histoire – 5 ancres, menant vers :
    • La page mère : le kombucha
    • Les pages petites-filles :
      • Les origines
      • Les pays dans lesquels on en consomme
    • Les pages soeurs :
      • Les bienfaits
      • La recette

Même si ce schéma peut sembler compliqué, avec un peu de pratique c’est assez simple. Le cocon suit une logique sémantique intuitive. Il suffit d’appliquer une hiérarchie en fonction de la profondeur des informations, et le tour est joué.

 

L’efficacité SEO du maillage du cocon

Concrètement, cette structure hiérarchique apporte beaucoup au référencement naturel de votre site. Ce n’est pas pour rien qu’il y a autant d’ancres et de liens entre les pages. Chaque lien effectué permet d’emmener les internautes qui se trouvent sur une page, vers une autre page traitant d’une thématique liée.

Ainsi, une personne qui s’intéresse à la recette du kombucha pourra avoir envie de connaître les bienfaits de cette boisson. Elle cliquera donc sur le lien menant vers les bienfaits, puis vers chaque page en particulier.

Factuellement, si un internaute suit la trame de vos pages filles et petite-filles, il peut passer beaucoup de temps sur votre site internet. Ce qui limite grandement votre taux de rebond. Et montre à Google que votre site apporte des informations de qualité.

Cependant, il n’est pas toujours utile de faire un cocon sémantique en fonction de la nature de votre site. Si vous souhaitez en savoir plus sur ma vision de l’efficacité du cocon sémantique, lisez cet article.

site cocon semantique

Comment créer un cocon sémantique ?

Maintenant que vous savez tout sur la théorie et l’efficacité du cocon sémantique, qu’en est-il de la pratique ? Autrement dit : comment former un cocon sémantique ? Pour vous aider, voici les étapes à suivre.

 

Cerner la thématique générale

La première chose à faire est de cerner la thématique que vous allez traiter. Si vous tenez un blog, il faut définir un sujet qui intéresse les lecteurs que vous visez. Comme pour le choix des mots clés, il faut qu’il soit populaire mais pas trop concurrentiel pour pouvoir vous placer sur la Toile.

N’hésitez pas à prendre le temps de choisir le bon sujet : vous allez rédiger d’innombrables articles sur des thématiques qui en découlent, il est donc préférable qu’il vous intéresse un minimum. Et surtout, qu’il soit suffisamment large pour qu’il y ait assez de choses à dire.

 

Mapper les idées qui en découlent

Maintenant que vous avez cerné la thématique dont vous souhaitez parler, vous avez votre page mère. Il faut alors définir les pages filles et petite-filles.

Prenez le temps d’étudier toutes les ramifications liées à votre sujet, décomposez la thématique générale pour obtenir un ensemble de sous-thématiques.

Pour ce faire, vous pouvez tout simplement taper votre thématique dans le moteur de recherche, et noter les grandes idées présentes sur le net. Vous pouvez également utiliser un site comme Answer The Public, qui recense toutes les recherches internet concernant un sujet en particulier.

Le but : créer un mapping de votre cocon sémantique à venir. Comme ça, vous pouvez avoir une vision transversale de tous les articles que vous allez devoir rédiger, et des thématiques que vous allez aborder.

La petite astuce :
Une fois que vous avez listé toutes les sous-thématiques, prenez le temps de définir les mots clés de toutes les pages filles et petite-filles que vous avez recensées. Du temps gagné pour plus tard !

 

Rédiger un contenu optimisé

Vous avez maintenant une liste exhaustive de tous les articles que vous souhaitez rédiger. Il n’y a plus qu’à vous pencher sur la rédaction ! En fonction du nombre d’articles que vous avez recensé, n’hésitez pas à répartir votre rédaction sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Il ne sert à rien de bâcler la rédaction de votre cocon sémantique ou de vous surcharger : rédigez au fur et à mesure.

Vous pouvez commencer la publication dès que vous avez tout un groupement de textes. Ensuite, publiez les articles au fil de la rédaction, et ajoutez les ancres petit à petit. Et voilà, n’oubliez pas d’optimiser la sémantique de vos articles : appliquez toutes les règles du SEO pour booster la visibilité de votre cocon sémantique, et profitez vraiment de tous ses bienfaits pour votre référencement naturel.

Vous savez maintenant faire un cocon sémantique !

faire cocon semantique seo

Le cocon sémantique en SEO

Le cocon sémantique est un type de structure dont l’objectif est de booster la visibilité d’un site internet. Une thématique générale, qui regroupe des sous-thématiques rassemblant elles-mêmes des sous-sous-thématiques. Une hiérarchie parfaite pour guider vos internautes d’une page à une autre, et couvrir tout un sujet entier.

Une excellente solution pour vous positionner sur tous les mots clés concernés par la thématique que vous traitez. Pour devenir le site incontournable sur un sujet en particulier !

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment être 1er sur Google ?

→ Je Télécharge Mon Guide
ReferenSEO Matthieu Verne