Faut-il utiliser le cocon sémantique quand on est blogueur ?

Blog ReferenSEO
plan action blogueur

Apprends à faire connaître ton blog en recevant :

1 étude de cas avec méthodologie et résultats

+  ton plan d'action personnalisé

Est-ce que vous devez utiliser le principe du cocon sémantique pour avoir plus de trafic sur votre site internet ?

Définition du cocon sémantique

Alors le cocon sémantique, si vous ne savez pas encore, c’est un principe, un concept en référencement naturel qui vient utiliser une structure particulière, une structure idéale pour agencer les pages les unes entre les autres avec les liens internes. Et c’est cette structure idéale qui va permettre un positionnement idéal sur Google.

Comment l’utiliser ?

Maintenant j’ai fait cet article suite à une question qu’il y a eu dans un groupe de blogueurs où quelqu’un se demander comment utiliser le cocon sémantique sur un blog, et est-ce qu’il faut l’utiliser ? Alors notamment sur un blog WordPress, est ce que le fait d’utiliser déjà les catégories par exemple fait qu’on utilise déjà le concept du cocon sémantique ? Alors oui et non. On va reprendre ça d’après les bases.

Le but du cocon sémantique

En fait le cocon sémantique, le but c’est vraiment d’agencer les pages les unes entre les autres avec ce qu’on appelle la proximité sémantique. Ce nom un petit peu barbare signifie tout simplement qu’on veut lier les pages entre elles si elles sont proches, si elles parlent de quelque chose qui est complémentaire. Alors quelque chose de complémentaire ce n’est pas quelque chose d’identique, on ne veut pas parler de la même chose, on veut parler vraiment d’un concept proche. Donc on va faire des articles de proche en proche, d’accord ? Et avec WordPress, l’avantage des catégories est en effet qu’on va regrouper les pages qui vont avoir la même idée générale, le même thème en tout cas dans une catégorie en particulier. Donc ça ça paraît être plutôt un bon point. Faux !

Envoyer du poids aux pages

Et oui, en effet même si il est très bien de hiérarchiser par catégorie les articles sur WordPress, la structure du WordPress qui fait que les articles sont disponibles les uns après les autres selon leur date de publication, fait que finalement on n’a pas vraiment cette proximité sémantique. Ça va être beaucoup trop large pour pouvoir exploiter vraiment le potentiel du cocon sémantique. Alors vous avez la possibilité d’utiliser des plugins qui vont mettre en bas de chaque article les articles similaires. Donc ça c’est très bien également.

Sauf que dans les faits, les liens qui vont être sur ces articles vont être en nofollow très souvent. Le nofollow va faire qu’il n’y aura pas de poids distribué à ces pages est donc là tout le concept du cocon sémantique tombe à l’eau parce qu’on n’en voit pas de poids à ces pages là. Et ça reste un choix aléatoire d’un plugin que vous aurez installé qui va essayer de trouver quelle est la proximité la plus juste.

Créer des articles qui ont un lien avec l’article principal

Maintenant le meilleur moyen d’utiliser un cocon sémantique c’est vraiment d’avoir en tête quel est le sujet que vous voulez couvrir et quels vont être les thèmes logiques, comment vont s’articuler en fait ces différents articles autour d’un thème principal. Et là vous allez pouvoir construire vos articles ou vos pages, peu importe, d’une certaine manière pour que vous ayez cette structure idéale qui fait que vous allez avoir un article par an, un article principal en fait qui va être là pour se positionner sur le terme le plus concurrentiel, et après vous allez avoir des pages “filles”, on va appeler ça des pages “filles” en soutien du thème principal qui vont venir couvrir un point de votre article principal de façon beaucoup plus complète, beaucoup plus détaillée, vous allez pouvoir rentrer dans le détail.

Cibler des termes de longue traîne

Plutôt que de rédiger un texte qui va faire vingt mille mots, vous allez rédiger un premier texte par exemple le texte principal qui va faire, peu importe ça va dépendre de votre sujet, mais peut-être deux mille mots, et derrière qui va reconduire à plein d’autres sous sujets qui vont eux mêmes faire mille mots, deux mille mots, peu importe encore une fois le but étant de couvrir le sujet. Et c’est vraiment cette arborescence qui fait que votre article principal va emmener à vos articles filles, et chaque article fille va avoir un lien vers votre article principal pour pousser votre article principal. C’est à dire qu’avec tous ces textes de ce niveau vous allez pouvoir faire remonter le lecteur et Google au niveau supérieur à l’article supérieur, et d’un point de vue de référencement généralement vous allez avoir l’article central qui va être celui qui se cible sur le terme le plus concurrentiel et plus on va aller dans des sous sujet plus on va cibler des termes de longue traîne.

Pas de limite

Et alors c’est vraiment quelque chose qui n’a pas de fin, c’est à dire que c’est sous ce sujet là vous pouvez avoir 1 niveau, 2 niveaux, 3 niveaux peu importe. Un cocon sémantique peut faire 3 pages, comme il peut en faire 500. Alors maintenant la question c’est :

Quelle est l’utilité vraiment d’un cocon sémantique sur un blog ?

Plus utile pour des thématiques très concurrentiels

Pour ma part les cocons sémantiques que j’ai pu mettre en place ce n’était pas sur des blogs. C’était vraiment sur des sites qui avaient pour objectif le positionnement sur un terme très concurrentiel. Alors un blog peut en effet se positionner sur un terme très concurrentiel c’est pas là la question, mais c’est vrai que on a moins besoin de recourir au cocon sémantique parce que généralement on veut couvrir une thématique dans son ensemble avec plein de petites questions, donc on va se concentrer plutôt sur le côté longue traîne.

Des objectifs différents pour les blogs

Par contre si vous avez identifié vraiment un mot-clé très concurrentiel, là vous pourrez vous dire : est ce que je mets en place un cocon sémantique ? Quel est mon nœud central ? Quelles vont être mes différentes pages ? Et articuler votre site non pas comme un simple blog, par date, mais avec cette logique de proximité sémantique. Voilà c’est vraiment les seules fois où j’ai mis en place les cocons sémantique, c’est fait sur des termes très concurrentiels au milieu, je peux pas vous les dévoiler parce que justement c’est des cocons sémantique très très gros, le plus gros cocon sémantique que j’ai fait faisait 300 pages, et derrière il y a des objectifs de positionnement qui sont très importants. Et sur les blogs voilà ces objectifs de positionnement ne sont pas les mêmes généralement, en tout cas de ceux que j’ai pu traiter.

Analyser, pour savoir si c’est utile de mettre un cocon sémantique

Donc si vous avez un doute sur l’utilité du cocon sémantique, n’hésitez pas à le mettre en commentaire ou à me contacter directement par mail pour qu’on puisse échanger à ce moment là à ce sujet. Sinon en tout cas c’est pas forcément le concept qui vous, en tant que blogueur, doit prendre votre temps d’esprit disponible. Voilà. J’espère que ça aura éclairci certaines questions que vous pouviez avoir sur le cocon sémantique. Certes c’est quelque chose qui fonctionne, qui a été mis en place, enfin qui a été mis en place, qui a été popularisé en France par Laurent Bourrelly, un référenceur très connu, et certes il y a une grosse couche de marketing dessus, mais oui, ça marche, mais il faut en avoir l’utilité. Le but c’est pas de mettre des cocons sémantique partout parce que c’est à la mode depuis quelques années, c’est vraiment de se dire : est-ce que j’ai l’utilité de mettre ce système en place sur mon site.

Voilà, j’espère que ça vous aura éclairci sur ce principe du cocon sémantique.

plan action blogueur

Apprends à faire connaître ton blog en recevant tes 2 bonus spéciaux :

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Un commentaire sur “Faut-il utiliser le cocon sémantique quand on est blogueur ?”

  1. Hery dit :

    Merci pour cet article,
    j’ai testé votre méthode et j’avoue que ça a bien marché, mon site a été indexé rapidement par Google en utilisant le principe de cocon sémantique.
    Donc merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment faire
connaître
ton blog ?
→ Etude de cas + plan d’action

J’utilise LearnyBox pour délivrer : formations, mails, webinaires …

30 jours offerts au lieu de 14 avec ce lien :

Apprends à faire connaître ton blog en reçevant :

1 étude de cas avec méthodologie et résultats
+ ton plan d’action personnalisé
Avance d’un grand pas vers tes objectifs
→ Je les veux

Guide du SEO

Apprends à faire connaître ton blog en reçevant :

1 étude de cas avec méthodologie et résultats

+  ton plan d'action personnalisé


But : Avancer d'un grand pas vers tes objectifs

plan action blogueur

+

etude cas blog lorreyte