Comment savoir si on est en épuisement professionnel ?

Quand on est freelance, on n’a pas vraiment de limite de temps de travail.

Ce qui peut être un avantage, puisqu’on peut faire avancer les choses rapidement, au gré de nos envies.

Mais on ne va pas se mentir : ça peut surtout être un inconvénient majeur.

Notamment parce que parfois, quand on n’a pas de limite de temps, on ne sait pas quand s’arrêter.

Pour les rédacteurs web freelance qui se lancent

La formule inédite pour vivre de ton écriture sur le web

Dans cette présentation :

  • Pourquoi apprendre en autodidacte ou avec une formation en ligne ne fonctionne plus en 2024.
  • Ce qui empêche les rédacteurs web de trouver des clients.
  • Comment remplacer ton salaire sans mettre ta vie de famille de côté.
  • Les 8 indispensables pour réussir ta reconversion de rédacteur web.

Alors on continue.
Encore et encore.

Jusqu’à ce qu’un jour, on n’en puisse plus. Et boum : c’est le burn-out.

L’épuisement professionnel est une réalité dans le monde du salariat, mais aussi parmi les rangs des rédacteurs web freelances.

Et pour assurer votre bien-être sur le long terme, il est important de se renseigner sur les questions concrètes que soulève le burn-out professionnel.

Comprendre les signes, prévenir l’apparition du surmenage… Je vous explique tout ce que vous devez savoir !

burn out redacteur web

L’épuisement professionnel ou burn-out professionnel : de quoi parle-t-on ?

L’épuisement professionnel n’est pas un sujet très *fun*, mais c’est pour moi un sujet qu’il faut absolument évoquer.

La raison est simple : souvent, on ne se rend pas compte qu’on est en burn-out. On n’en prend conscience que quand c’est déjà “trop tard” et qu’il faut prendre des mesures drastiques pour aller mieux.

La définition de l’épuisement professionnel

Ce qu’on appelle l’épuisement professionnel ou burn-out, c’est un ensemble de réactions face à des situations de stress récurrentes dans le milieu professionnel :

  • Trop de travail
  • Trop de stress
  • Des tensions au sein des équipes
  • Manque de sens au quotidien

Et à cause de ces situations, les temps de repos (week-ends et vacances) ne suffisent plus à récupérer. C’est là qu’on commence à “taper dans les réserves”, et à donner un peu plus de nous-même qu’on ne devrait. Ce qui risque de mener à un cercle vicieux des plus désagréables.

Lors de ses recherches, Christina Maslach a mis au point un test du burn-out, pour savoir si une personne est en situation d’épuisement professionnel. La psychologue américaine a pu observer 3 dimensions dans lesquelles s’exprime le burn-out :

  • L’épuisement émotionnel : on se sent vidé de toutes ressources émotionnelles ou d’énergie
  • L’apparition du cynisme dans le cadre du travail et dans le cadre social : pour se protéger, on se détache de nos collègues, de notre travail, notre vision des autres devient négative
  • Le sentiment de non-accomplissement personnel au travail : on n’est pas assez doué, on ne termine pas les to-do lists, on a une vision négative sur les résultats obtenus, une sensation de perte de temps, de gâchis…

C’est grâce à ces 3 indices que l’on peut savoir si on entre dans le cercle vicieux du burn-out.

Quelles peuvent être les causes du surmenage professionnel ?

Les causes potentielles du burn-out sont celles auxquelles on peut s’attendre. Elles s’expriment dans le cadre professionnel, qui est alors la source du mal-être :

  • Surcharge de travail
  • Deadlines irréalisables
  • Peu de contrôle sur le travail
  • Peu de récompenses
  • Peu de marge de manœuvre
  • Peu de reconnaissance
  • Un manque de cohérence avec nos valeurs
  • Un manque de clarté dans les moyens et objectifs à atteindre
  • Les croyances limitantes qui tournent en boucle et donne un sentiment d’inutilité

Tous ces éléments engendrent la création d’une situation de stress, qui empêche de sortir le nez du guidon. Et comme on ne parvient pas à en sortir parce que les périodes de repos ne suffisent plus, chaque journée au travail est pire que la précédente !

Le petit +
La création d’un stress et d’un manque de concentration font notamment partie des effets néfastes du multitasking : de nos jours, on nous apprend qu’il faut aller vite, faire plusieurs tâches à la fois. Or, quand c’est trop et qu’on ne parvient pas à jongler, on se sent peu efficace.

Ce qui peut, à terme, constituer l’un des facteurs de surmenage professionnel.

savoir si burn out

Comment savoir si on est en burn-out ?

Maintenant que vous en savez plus sur la théorie du burn-out, il peut être intéressant de passer à une application plus “pratique”.

Comme je vous l’ai dit, on ne se rend pas toujours compte qu’on est en situation de surmenage. Mais c’est loin d’être rare, puisque le nombre de personnes en burn-out a doublé en 2021, atteignant les 2 millions de travailleurs.

Voici une petite liste de questions à vous poser si vous soupçonnez un surmenage :

  • Manquez-vous d’énergie pour accomplir votre travail ?
  • Avez-vous du mal à vous concentrer, ou peu d’espace mental quand il s’agit de travailler sur les missions de rédaction web ?
  • Êtes-vous facilement irritable ?
  • Avez-vous tendance à dénigrer votre travail ou l’environnement dans lequel vous travaillez ?
  • Avez-vous tendance à dévaloriser les résultats que vous obtenez pour vos clients, votre efficacité ou vos compétences ?
  • Vous sentez-vous moins concerné par votre activité, moins engagé au quotidien ? Sentez-vous un détachement particulier, que nous ne ressentiez pas avant ?

C’est une liste à garder dans un coin de la tête (ou du bureau), pour faire un check-up régulier.

Comment prévenir le burn-out quand on est rédacteur web ?

Au-delà de cette petite liste de questions à vous poser si vous vous sentez fragile sur votre épanouissement professionnel en ce moment, il y a d’autres facteurs à mettre en place pour limiter les risques de surmenage professionnel.

Des petites pistes de réflexion que vous pouvez appliquer dans votre quotidien de rédacteur web, sans pour autant remettre en question la pérennité de votre activité.

Rester alerte sur votre bien-être

La première chose à faire pour prévenir le surmenage, c’est de placer votre bien-être au centre de vos préoccupations.

Alors bien sûr, je ne vous parle pas de prendre 1 semaine de vacances sans prévenir personne alors que vous avez des deadlines, parce que vous n’avez pas envie de travailler.

Mais il est important de vous interroger régulièrement : est-ce que vous vous sentez bien dans le cadre de votre travail ?

Si la réponse est mitigée plusieurs semaines de suite, il est peut-être temps de se poser les bonnes questions.

Vous pouvez par exemple vous interrogez sur votre Ikigai, pour y voir plus clair dans votre appréhension de l’avenir.

Ne pas vous surcharger

Deuxième solution : ne pas vous surcharger en ce qui concerne les missions.

Chaque début de semaine, envisagez votre planning de travail pour savoir si vous pouvez prendre d’autres missions de rédaction web ou non.

Si votre semaine est déjà bien chargée, demandez un délai supplémentaire à vos nouveaux clients !

Surtout, n’acceptez pas de mission alors que vous n’avez déjà plus de place dans votre emploi du temps : vous risquez de devoir fournir plus d’effort que vous ne disposez de capacité de concentration.

Pour faciliter la visualisation de votre semaine, je vous recommande de choisir des outils d’organisation qui correspondent à vos préférences. Vous pouvez ainsi connaître la répartition de votre travail à l’avance.

Laisser place à l’improvisation

L’organisation, c’est bien. Mais il faut aussi pouvoir s’écouter de temps à autre.

Certains jours, vous n’aurez pas envie de travailler. À tel point que vous mettrez 3 heures à faire une tâche qui ne vous prend habituellement que 30 minutes.

Dans l’organisation de votre semaine, prévoyez par exemple de laisser une demi-journée de libre.

Ça vous laissera ainsi le temps de :

  • Vous occuper de votre site ou de votre entreprise
  • Prendre une mission supplémentaire si vous en avez l’énergie
  • Prendre un après-midi pour vous reposer

Le fait d’être en contrôle de l’organisation de votre temps aidera à réduire drastiquement votre niveau de stress.

identifier burn out

Le surmenage professionnel : une réalité qui touche aussi les rédacteurs web freelances

L’épuisement professionnel est un fléau qui touche tous les domaines d’activité. Eh oui, même quand on est freelance et en totale liberté niveau gestion du temps et des missions !

Prenez soin de vous interroger régulièrement sur votre bien-être et votre niveau de détente dans le cadre du travail, pour ne pas prendre le risque de trop tirer sur la corde.

Et souvenez-vous : mieux vaut étaler vos missions sur plusieurs jours que ne plus être en capacité de travailler pendant plusieurs mois.

Vendez plus cher, choisissez vraiment vos clients et passez au "Niveau Supérieur"

Si vous souhaitez faire de la Rédaction Haut de Gamme, alors ce kit SEO pour rédacteurs sera votre premier pas vers une réelle expertise

Vous recevrez :

1. La Checklist SEO du rédacteur

2. Le Guide détaillé du rédacteur haut de gamme (+40 compétences)

Partagez cet article