Comment trouver son Ikigai ?

Les raisons sont nombreuses de changer de travail. Mais globalement, on peut les résumer en 4 cas de figure :

  • Parce qu’on n’a pas d’utilité concrète
  • Parce qu’on n’est pas assez payé pour ce qu’on fait
  • Parce que ce n’est pas pour nous
  • Parce qu’on n’est pas très doué dans ce domaine

4 critères clés pour se sentir bien dans son travail au quotidien.

Quand on est salarié et que l’un de ces éléments ne va pas, une seule solution : la démission.
Mais quand on est rédacteur web freelance, ce n’est pas pareil.

Tout simplement parce qu’on est complètement libre de réorienter notre activité, et même d’ajouter un petit à-côté pour trouver une raison d’être.

Pour les rédacteurs web freelance qui se lancent

La formule inédite pour vivre de ton écriture sur le web

Dans cette présentation :

  • Pourquoi apprendre en autodidacte ou avec une formation en ligne ne fonctionne plus en 2024.
  • Ce qui empêche les rédacteurs web de trouver des clients.
  • Comment remplacer ton salaire sans mettre ta vie de famille de côté.
  • Les 8 indispensables pour réussir ta reconversion de rédacteur web.

Seul bémol : trouver quelque chose qui rassemble les 4 critères clés que l’on a cités n’est pas une mince affaire !

Du moins, pas si on utilise une mauvaise méthode.

Vous êtes en quête d’une passion rémunérée, qui combine votre savoir-faire à une utilité concrète ? Votre solution se trouve dans l’Ikigai. Je vous explique tout sur la question !

comment trouver ikigai

L’Ikigai : de quoi parle-t-on ?

Non, ce n’est pas le nom d’un sushi ou d’une position de yoga.

L’Ikigai, c’est bel et bien un concept philosophique japonais qui vise à trouver le sens de sa vie.

Vous remarquerez que je ne parle pas de sens de LA vie, mais de sens de SA vie. On n’est pas là pour avoir un échange socratien sur le sens de la vie, mais bien sur une méthode qui peut vous aider à trouver ce qui vous convient réellement au quotidien.

L’Ikigai c’est le mariage entre l’iki (qui veut dire vie) et le terme “kai” qui veut valeur, raison d’être.

En gros, l’Ikigai vous aide à trouver une raison de vous lever le matin et d’avoir la banane jusqu’au soir.
La définition de l’Ikigai implique de vous aider à trouver quelque chose qui vous fait vous sentir pleinement accompli.

Ce qui veut aussi dire que chaque personne peut avoir plusieurs Ikigai au cours de sa vie !

Par exemple, votre Ikigai actuel peut se trouver dans le fait de créer un blog.
Dans quelques années, il se trouvera dans celui d’ouvrir un refuge pour les animaux abandonnés.

Vous évoluez au fil de votre vie : votre Ikigai aussi.

La méthode Ikigai : tout commence par se poser les bonnes questions

Mais assez parlé de théorie ! L’Ikigai, en plus d’être un concept philosophique, peut être d’une grande aide pour réorienter votre activité de rédacteur ou rédactrice web.

C’est par exemple l’occasion de mettre le doigt sur une éventuelle spécialisation que vous pouvez choisir.
De trouver la plume que vous souhaitez adopter, ainsi que le type de clients que vous voulez avoir.
Ou de lancer votre side project, ce petit quelque chose qui vous fera vous sentir pleinement accompli.

Alors entrons dans le vif du sujet, en procédant étape par étape pour trouver votre Ikigai.

Et comme toujours, tout commence par le fait de se poser les bonnes questions.

Qu’est-ce que vous aimez ?

Vous l’aurez deviné : comme l’Ikigai repose avant tout sur “trouver votre raison d’être”, il s’agit de choisir quelque chose qui vous plait, que vous aimez.

L’idée est assez simple (et logique) : si vous choisissez une voie que vous aimez, non seulement vous ferez mieux votre travail, mais en plus vous le ferez plus longtemps.

Et sans stress.

Que demander de plus pour mener une vie épanouie ?

Commencez-donc par lister ce que vous aimez, quelles sont vos passions ou vos hobbies, qu’est-ce qui vous rend heureux chaque jour…

Ça peut être dans une routine professionnelle, et même personnelle. La lecture, les découvertes culinaires, les voyages… N’hésitez pas à rentrer dans les détails pour cibler l’essence de ce qui vous plait.

Dans quoi êtes-vous doué ?

Interrogez-vous ensuite : à quoi êtes-vous bon ?

Tout le monde a des qualités, des défauts, des diplômes, des compétences, des facilités… Cette étape consiste à identifier quelque chose pour lequel vous avez des affinités pratiques particulières, un attrait spécifique.

Ça peut être l’acquisition de compétences par l’expérience, par le biais d’un diplôme ou simplement un talent inné que vous avez identifié.

L’Ikigai repose en effet sur l’idée que pour être pleinement heureux, vous devez être bon dans ce que vous faites.

Pour quoi pouvez-vous être payé ?

Listez ce pour quoi vous pouvez être rémunéré. En général, c’est une question en lien avec vos compétences et avec ce que vous aimez faire.

Il s’agit de penser de manière concrète, avec les cartes que vous avez en main.

Par exemple, théoriquement vous pouvez être payé pour retaper des vieux meubles. Mais concrètement, si vous n’avez aucun intérêt ou compétence pour ça, ça n’a rien à faire sur la liste.

De quoi le monde a-t-il besoin ?

Enfin, la dernière question est probablement la plus profonde : selon vous, de quoi le monde a-t-il besoin ?

En cette période de trouble national, on pourrait par exemple penser à la paix et à l’égalité.

Mais n’oubliez pas que cet exercice est propre à vous : l’intérêt est de coller à VOS principes et à VOTRE vision des choses.

Chacun a des priorités qui lui sont propres, et l’intérêt de l’Ikigai est d’identifier les vôtres.

Le petit + :
La suite de la méthode Ikigai consiste à trouver le croisement de ces 4 questions, l’élément qui les fait toutes se rejoindre. Parce que s’il vous en manque 1 ou 2, le concept part du prinicpe que vous ne serez pas épanoui.

Par exemple :

  • Vous faites une profession pour laquelle vous avez des compétences et une passion spécifique. Mais concrètement, qu’apportez-vous au monde ? L’absence d’utilité concrète pourra entraîner un sentiment de vide, de manque de sens.
  • Vous faites ce que vous aimez et savez faire, et apportez au monde quelque chose dont il a besoin. Mais sans rémunération, vous ne pourrez pas le faire pendant longtemps.
  • Vous avez un travail rémunéré pour lequel vous avez des compétences, et qui apporte quelque chose au monde. Mais si vous n’aimez pas ce que vous faites, au bout d’un certain temps, vos journées vont finir par être un calvaire.
trouver son ikigai

Et ensuite ?

Une fois cette (longue) étape de questionnement terminée, il est temps d’observer le diagramme de l’Ikigai. L’intérêt étant de trouver un domaine, un secteur, une idée qui se trouve à la croisée des 4 questions posées précédemment.

methode ikigai

Vous remarquerez alors que pour les 4 grands axes, sont associés des concepts plus précis, qui surgissent à la croisée de deux axes :

  • La passion : l’union entre ce que vous savez faire et ce que vous aimez
  • La mission : le lien entre ce que vous aimez et ce dont le monde a besoin
  • La vocation : l’union entre ce pourquoi vous pouvez être payé et ce dont le monde a besoin
  • Le savoir-faire : le lien entre ce pourquoi vous êtes doué, et ce pourquoi vous pouvez être payé

Là encore, la logique reste la même. S’il vous manque 1 ou plusieurs éléments, votre “chemin” ne sera pas complet.

Le petit + :
Pour aller encore plus loin dans la logique de l’Ikigai, il existe 10 règles majeures qui collent à la philosophie japonaise. Selon ces grands principes, en les suivant vous décuplez votre bien-être au quotidien :

1. Rester actif
2. Prendre son temps
3. Ne pas être rassasié
4. Être entouré de bons amis
5. Rester en forme
6. Sourire
7. Rester en communion avec la nature
8. Faire preuve de gratitude
9. Vivre l’instant présent
10. Suivre son Ikigai

Trouver son Ikigai : le début d’un chemin d’épanouissement personnel et professionnel

Si vous avez la chance de trouver votre Ikigai actuel, c’est l’occasion de vous lancer dans un nouveau projet qui le met en oeuvre !

Par exemple, de nombreux rédacteurs web ont un blog à côté de leur activité, qui leur permet de mettre en avant leur Ikigai.

Et si on suit la logique du concept japonais, en agissant ainsi, ces rédacteurs web ont toutes les chances de pouvoir vivre de leur blog.

Épanouissement personnel, épanouissement professionnel : comme avec l’Ikigai, le bonheur se trouve à la croisée des grands axes !

Vendez plus cher, choisissez vraiment vos clients et passez au "Niveau Supérieur"

Si vous souhaitez faire de la Rédaction Haut de Gamme, alors ce kit SEO pour rédacteurs sera votre premier pas vers une réelle expertise

Vous recevrez :

1. La Checklist SEO du rédacteur

2. Le Guide détaillé du rédacteur haut de gamme (+40 compétences)

Partagez cet article