Les 5 grandes catégories du webmarketing

Blog ReferenSEO

Je vais vous parler des 5 grandes catégories du webmarketing, qui sont à mon sens les principales.
Cela ne s’appuie sur aucune étude, mais d’après moi, un business sur Internet devrait intégrer au minimum 3 de ces 5 catégories dans sa stratégie de marketing digitale.

Effectivement, on dit qu’une stratégie webmarketing est multi-canale.

C’est-à-dire que vous avez plusieurs canaux différents qui vous permettent de toucher les personnes appartenant à votre cible marketing.
Pour chacune des 5 catégories, je vais vous expliquer en quoi elle consiste, quels sont ses principaux avantages et ses principaux inconvénients.

1. Le SEO (Search Engine Optimization)

Je ne pouvais bien sûr pas vous parler de webmarketing sans vous parler de SEO, vous savez que c’est, comme je l’appelle : mon arme webmarketing préférée.

Si je vous en parle, c’est surtout que le SEO est l’une des stratégies les plus intéressantes pour se faire connaître sur Internet.
Le SEO, ou référencement naturel ou encore organique consiste à attirer du trafic via les pages de résultats de Google, mais sans payer Google, donc sans apparaître dans ce qu’on appelle les résultats sponsorisés de Google.

C’est donc Google lui-même qui va décider (après de puissants calculs de son algorithme) de vous faire apparaître plus ou moins haut dans les résultats de recherche en fonction de la pertinence qu’il détecte.

En effet, l’objectif de Google est de proposer à un internaute qui pose une question, le résultat le plus pertinent pour lui.

Si Google propose votre site, c’est bingo.
Sinon, ce sont vos concurrents qui vont profiter de ce trafic.

Intérêt principal :

Ce sont vos prospects qui viennent à vous quand ils en ont besoin.
Le rêve quoi !

Inconvénient principal :

Il faut être patient.
Se hisser en bonne position dans les pages de résultats de Google est un processus long.

2. Le SEA (Search Engine Advertising)

On parle désormais de la publicité payante.
Le principe est de créer une publicité qui sera affichée sur les supports que nous sélectionnerons.
Sur Google, ce sont donc les encarts sponsorisés qui apparaissent.

sea google

Mais on peut également retrouver des publicités sur Facebook, Linkedin, Instagram avec des post sponsorisés.

YouTube en affiche également sous plusieurs formes : au début d’une vidéo, ou au milieu de la vidéo, mais aussi dans ses pages de résultats de recherche.

Chaque régie publicitaire a ses propres formats de diffusion et ses règles de fonctionnement.
A vous de vous adapter en fonction de celles sur lesquelles se trouvent votre cible.

Intérêt principal :

Vous pouvez lancer votre pub très rapidement et engranger des visiteurs sur votre site très vite.

Inconvénient principal :

J’en citerais 2 :

1. Le coût. Toute la difficulté est d’être rentable avec ce modèle et de gagner davantage que ce que ça vous coûte. Et c’est loin d’être évident étant donné la concurrence de plus en plus forte qui fait donc monter les prix comme ils sont fixés avec un système d’enchères automatiques. Plus vous payez, plus vous apparaissez, mais moins vous êtes rentables. Il faut trouver le bon équilibre.

2. Cela est souvent perçu comme étant très intrusif. Il faut donc avoir une vraie stratégie de personnalisation afin de ne pas trop embêter les internautes.

3. Le SMO (Search Media Optimization)

Il s’agit des réseaux sociaux.

Il faut étudier les différents réseaux sociaux existants et comprendre où se trouve votre cible.
Une fois que cela est fait, vous devez communiquer auprès de votre cible avec des contenus variés (vidéos, images, textes). Le but étant de créer de l’engagement.
Plus il y aura d’interactions, plus votre cible vous aimera et sera potentiellement prête à acheter votre produit ou service.

Comme chaque solution évoquée jusque-là, le concept est simple.
Mais la mise en application est extrêmement complexe pour arriver à créer un modèle qui reprend vos valeurs et qui communique correctement pour arriver à vos objectifs.

Intérêt principal :

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de vous rapprocher de votre audience, d’échanger avec eux. Idéal pour construire une relation forte.

Vous pouvez également faire des partenariats avec des influenceurs, qui ont une grande visibilité, pour vous faire connaître.

Inconvénient principal :

L’addiction.

C’est reconnu, l’objectif des réseaux sociaux est de vous garder le plus longtemps possible sur leur plateforme.
Facile donc de devenir accro, de rechercher à tout prix des likes supplémentaires qui vont nous faire sécréter de la sérotonine et de la dopamine, les fameuses hormones du bonheur et du plaisir.
Donc attention.

2ème inconvénient : vous êtes dépendant des plateformes qui peuvent changer les règles quand bon leur semble.
Rappelons-nous qu’une publication que l’on fait sur notre page Facebook n’est vue que par un très faible pourcentage de nos fans aujourd’hui (on parle de la portée). Il y a quelques années, c’était l’inverse, nos fans voyaient la plupart de nos publications.

4. L’email marketing

Il s’agit du fait de communiquer par email.
Alors, on pense tout de suite aux newsletters envoyées par toutes les marques et qui envahissent nos boîtes email.
Ok, pourquoi pas.
Mais il est possible d’aller bien plus loin en ayant une véritable stratégie email, pas basée uniquement sur une relation commerciale.

L’idée principale est de créer une relation forte avec votre cible en leur apportant du contenu de valeur, et en leur proposant vos solutions payantes s’ils veulent aller plus loin.

Intérêt principal :

C’est intéressant pour entretenir le lien avec vos prospects et vous pouvez les faire passer dans des séquences automatiques que vous programmez en fonction de certaines actions déjà faites (ou pas) par votre prospect.
Par exemple, s’il a cliqué sur tel lien de tel email, alors je vais lui envoyer un email spécifique.

Inconvénient principal :

La délivrabilité des emails n’est jamais de 100%, tout le monde ne profitera donc pas de votre message.
Il y a un point commun aux 4 catégories que l’on a vu ici :

C’est la 5ème catégorie qui mérite bien sa propre catégorie, mais qui fait en fait partie intégrante de chacune de vos actions webmarketing aujourd’hui.

5. Le marketing de contenu (content marketing)

Il s’agit de l’ingrédient indispensable à chacune de vos communications pour qu’elles soient efficaces.
Le but n’est pas de faire du contenu vide.
Pour cela, il existe de nombreuses méthodes : l’art de raconter des histoires (le storytelling) en est un par exemple.
Ensuite, ces contenus doivent être diffusés de manière adaptée, c’est-à-dire :

  • à la bonne personne
  • au bon moment
  • via le bon support

Et oui, car cette communication progresse en même temps que votre relation avec votre prospect s’intensifie.
Un véritable art.

Intérêt principal :

Le marketing de contenu est performant et peut s’utiliser absolument partout.

Inconvénient principal :

C’est difficile à maîtriser car ça fait appel à de nombreux domaines (marketing, psychologique, communication).

Dites-moi en commentaire quelles sont les catégories que vous utilisez pour votre business parmi les 5 que je viens de citer, qui sont :

  • Le SEO
  • Le SEA
  • Le SMO
  • L’email marketing
  • Le marketing de contenu

Pour aller plus loin concernant le SEO, vous pouvez trouver mon guide gratuit en cliquant ici pour y apprendre à faire apparaître votre site en 1ère position de Google.

Si cet article vous a plu, partagez-le !

12 commentaires sur “Les 5 grandes catégories du webmarketing”

  1. Nicolas dit :

    Bon ben que dire de plus que : complet et pro !
    Ton contenu (gratuit en plus) est vraiment super quali. Merci vraiment Matthieu !

    1. Matthieu Verne dit :

      Merci encore une fois Nicolas 🙂

  2. Gwenn dit :

    Merci pour ces rappels !
    J’aime beaucoup les contenus qui vont à l’essentiel.
    J’utilise tous ces canaux, sauf le SEA. Peut-être un jour. 🙂

    1. Matthieu Verne dit :

      Merci Gwen, et oui pourquoi ne pas tester le SEA un jour en effet.
      Ce sera une piste 😉

  3. Et pourquoi pas la recommandation comme le netlinking ? Tu le mets avec le SEO ?

    1. Matthieu Verne dit :

      En effet le netlinking fait partie du SEO 🙂

  4. corinne dit :

    super résumé. merci à toi aussi pour le guide qui est tres complet.
    pour moi c’est SEO, SEA (c’est trop compliqué !), SMO pour les actions gratuites, email et contenu. bonne journée

    1. Matthieu Verne dit :

      Merci Corinne, c’est presque un quinté gagnant, bravo !

  5. corinne dit :

    par contre Matthieu , ton lien referenseo.com/blog/5-categories-webmarketing/javascript%3Avoid(0) est “page non trouvée” ca craitn ! c’etait pour le lien avec le trafic x10 .

    1. Matthieu Verne dit :

      J’ai revérifié tous les liens et ils fonctionnent bien.
      Peut-être un problème lié à un plugin ou à ton nagvigateur qui n’exécute pas la javascript correctement… je ne sais pas.
      Mais tu dois pouvoir y accéder avec ce lien : https://club.referenseo.com/guide-seo-trafic-multiplie-par-10/ 🙂
      Bonne journée.

  6. Patrick dit :

    Bonjour Matthieu,
    Très bon résumé sur les différentes sources de trafic! Comme toi , j’apprécie le SEO et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis ta formation 🙂 . D’après ce que j’ai pu lire et entendre , il semble que la mise à jour de Mai 2020 du père GG soit en relation avec les médias ( SMO) . GG aimerait du media de qualité dans le contenu pertinent, celui-ci devrait être aéré ( bonne lisibilité) . Mais la présence d’images de qualité, uniques , de vidéos serait bien vu . Au sinon, j’apprécie également emailing comme source de trafic. Bonne continuation .

    1. Matthieu Verne dit :

      Bonjour Patrick,

      merci pour ces informations complémentaires très intéressantes.
      Encore et toujours plus de qualité de contenu pour Google et pour le plus grand bonheur des internautes surtout 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Multiplie le trafic gratuit de ton blog par 10

→ Je Télécharge Mon Guide
ReferenSEO Matthieu Verne