La loi de Parkinson pour travailler plus efficacement

“L’homme le plus occupé est celui qui a le plus de temps libre”. C’est ainsi qu’est résumée la loi de Parkinson par son créateur, Cyril Northcote Parkinson.

Ce principe, lié à la procrastination, s’applique aussi bien au quotidien que sur les heures de travail. Il est important pour un entrepreneur de connaître cette loi et de ne pas tomber dans son piège pour travailler plus efficacement. Voici en quoi elle est problématique et comment l’éviter.

La loi de Parkinson : origine et explications

Qui a créé la loi de Parkinson ?

La loi de Parkinson est une idée développée par C.N. Parkinson en 1955. C’est à travers un essai publié dans la revue The Economist que l’historien britannique a fait part de sa loi pour la première fois. Il a ensuite écrit un livre centré sur son idée.

La loi de Parkinson démontre que plus on a de temps pour faire une tâche, plus on met de temps à la faire. Cela peut s’expliquer par deux raisons :

Pour les rédacteurs web freelance qui se lancent

La formule inédite pour vivre de ton écriture sur le web

Dans cette présentation :

  • Pourquoi apprendre en autodidacte ou avec une formation en ligne ne fonctionne plus en 2024.
  • Ce qui empêche les rédacteurs web de trouver des clients.
  • Comment remplacer ton salaire sans mettre ta vie de famille de côté.
  • Les 8 indispensables pour réussir ta reconversion de rédacteur web.
  • nous avons tendance à procrastiner et à s’occuper de cette tâche au dernier moment ;
  • nous accordons trop de temps à des questions peu importantes plutôt qu’aux véritables enjeux, et perdons du temps en s’occupant de détails inutiles.

Quel est le concept de la loi de Parkinson ?

Nous avons tous déjà été victimes de la loi de Parkinson. Notamment les enfants, pendant les vacances scolaires. L’idée qui germe souvent dans leur esprit est de profiter de leur première semaine de vacances et de faire leurs devoirs les derniers jours… souvent dans la panique, parce qu’ils n’ont plus assez de temps.

Parkinson illustre sa théorie en prenant l’exemple d’une femme qui dispose d’une journée pour envoyer une carte postale. Cette action simple prend relativement peu de temps. La femme va pourtant profiter de sa journée pour se détendre, et sortir acheter sa carte seulement en milieu d’après-midi. Elle prendra son temps pour choisir la carte idéale, fera de nombreux brouillons pour rédiger le texte parfait, puis aura la flemme de sortir mettre la carte postale dans une boîte aux lettres de la ville. Cela ne sera fait qu’à l’occasion de sa balade digestive après le dîner.

Pourtant, si elle avait eu un horaire limite, ou un temps limité pour envoyer cette carte postale, elle n’aurait pas pris autant de temps. Et le résultat final aurait certainement été similaire.

Ce raisonnement se vérifie très régulièrement, notamment pendant les heures de travail. La loi de Parkinson rend alors moins productif, car l’on fait moins de choses dans la journée.

J’ai moi-même été victime de la loi de Parkinson !

Et oui, j’en ai fait les frais ! C’était cet été, pendant les quelques semaines de congés de la nounou de mon fils, âgé de moins d’un an. Nous avons alterné, ma femme et moi, pour le garder.

Passionné par mon travail, et ayant de nombreuses choses à faire, je devais me mettre au boulot même lorsque mon fils était avec moi. Je profitais notamment de ses siestes pour avancer sur mes tâches.

Le problème étant que je ne connais jamais la durée de ses siestes ! Elles peuvent durer 30 minutes comme 3 heures. Par conséquent, je ne savais pas combien de temps je pouvais accorder à mon travail sans avoir de pause forcée.

J’ai donc été ultra productif sur ces moments-là car je savais que j’avais un temps limité et qu’il ne se représenterait peut-être pas.

Quelques semaines plus tard, lorsque mon fils pouvait retourner chez la nounou, mes journées étaient entières et complètes. Je trouvais alors que j’avais trop de temps 😅 Je pouvais me permettre de faire une sieste, de traîner quelques minutes sur mon portable, de déguster mon café… Bref, j’avais le temps de prendre mon temps. Et finalement, j’étais beaucoup moins productif en ayant toute la journée devant moi qu’en n’ayant qu’une heure par-ci par-là.

La loi de Parkinson, c’est exactement ça : avoir du temps pour faire une tâche, et la faire en prenant du temps, même si elle peut être faite très rapidement.

Les solutions pour lutter contre la loi de Parkinson

La loi de Parkinson peut considérablement freiner notre productivité. Heureusement, il existe de nombreux moyens de l’éviter et de travailler efficacement.

Tout d’abord, si possible, fixez-vous un délai court, tout simplement. Attention toutefois à ne pas faire l’erreur de faire un maximum de tâches en peu de temps, auquel cas vous pourriez les bâcler et ne pas être efficace.

Une technique efficace est de créer une liste de tâches pour réaliser le projet. Notez-les sur papier et estimez un temps estimé pour chaque point. Essayez ensuite de ne pas dépasser ce temps : cela vous évitera d’avancer à pas de fourmis en regardant votre portable toutes les 5 minutes. Au contraire, vous serez concentré au maximum sur ce que vous avez à faire. Après chaque tâche, vous pouvez faire une petite pause pour relâcher la pression. C’est d’ailleurs similaire à la méthode Pomodoro, qui consiste à se concentrer pleinement sur une tâche pendant 25 minutes puis de faire une pause de 5 minutes.

Si possible, privilégiez le travail collaboratif. Cela vous permettra de vous motiver entre-vous et de freiner la procrastination. Par ailleurs, le travail à la chaîne peut être très efficace. En effet, tant que quelqu’un n’a pas terminé sa tâche, la personne suivante ne peut pas terminer la sienne.

C’est d’ailleurs quelque chose que j’ai remarqué depuis que j’ai mon équipe. Par exemple, je souhaite publier 3 articles par semaine sur mon blog. Cependant, si je traîne à communiquer à mes rédacteurs les sujets qu’ils doivent aborder, ils risquent de prendre du retard ou de travailler dans l’urgence par ma faute.

Enfin, essayez de faire les tâches les plus urgentes et les plus importantes au début de la journée. Cela vous évitera de perdre du temps en commençant par les tâches peu pertinentes. C’est ce que nous enseigne la Matrice d’Eisenhower.

Connaissiez-vous la loi de Parkinson ? Quelles solutions avez-vous mis en place pour optimiser votre temps et être productif ?

Vendez plus cher, choisissez vraiment vos clients et passez au "Niveau Supérieur"

Si vous souhaitez faire de la Rédaction Haut de Gamme, alors ce kit SEO pour rédacteurs sera votre premier pas vers une réelle expertise

Vous recevrez :

1. La Checklist SEO du rédacteur

2. Le Guide détaillé du rédacteur haut de gamme (+40 compétences)

Partagez cet article