Réussir son call to action pour convertir

Convertir des lecteurs et les transformer en clients, c’est savoir attirer leur regard. Mais c’est aussi développer la capacité d’attiser l’intérêt, et de donner envie d’en savoir plus. Par exemple, en s’inscrivant à la newsletter. Ou en commandant un échantillon d’un produit. Ou tout simplement, en passant à l’achat.

Pour tous ces besoins, il y a une seule et même solution : le call to action. Un incontournable pour tous les propriétaires de site internet, que ce soit un blog ou un site de e-commerce. Focus sur ce petit détail qui fait toute la différence !

définition call to action

Qu’est-ce qu’un call to action ?

Avant d’évoquer l’utilité et le fonctionnement du bouton de passage à l’action, il faut passer par l’étape de la définition. Alors, qu’est-ce qu’un call to action ?

Le call to action, définition

Littéralement, le call to action est une incitation à passer à l’action. Il s’agit d’une petite phrase, souvent composée de 4 ou 5 mots maximum, qui invite le lecteur à procéder à une action particulière sur une page web.

Livre blanc

6 étapes pour devenir un rédacteur web accompli

livre blanc

Télécharge gratuitement ton livre blanc pour connaître :
1. Les 6 étapes pour être un rédacteur accompli
2. Les formations pour devenir rédacteur web
3. Les 11 secrets à activer pour avoir des clients

  • Inscrivez-vous à la newsletter !
  • Passez commande dès maintenant.
  • Découvrir notre livre blanc.

Cette phrase incitative placée sur une page web contient un lien hypertexte, qui renvoie vers une landing page en particulier. Et cette landing page est entièrement dédiée à l’offre évoquée dans le call to action. Cela peut être :

  • Le téléchargement d’un livre blanc
  • L’inscription à un événement
  • L’abonnement à une newsletter
  • La prise de rendez-vous
  • La création d’un compte
  • etc…

Il existe une infinité de possibilités de pages d’atterrissage, en fonction de votre offre. Mais dans tous les cas, le call to action doit être en cohérence avec sa landing page.

Pourquoi utiliser des call to action ?

Mais factuellement, quel est le rôle et l’impact d’un call to action ?

Le CTA peut se trouver aussi bien en bas de page que dans une fenêtre pop-up, ou en fin d’article de blog. Entièrement réfléchi, il poursuit l’objectif suivant : inciter le lecteur à cliquer sur son lien hypertexte.

Son utilité et son efficacité en font l’un des piliers de l’inbound marketing, pour plusieurs raisons :

  • La facilité de navigation : le fait de mettre un lien hypertexte en évidence permet d’attirer un certain trafic sur des pages web qui n’en ont pas forcément de manière naturelle.
  • La segmentation : pour trier les internautes réellement intéressés par votre offre, et adapter le call to action à une catégorie de lecteurs en particulier.
  • Le suivi : le dernier avantage des CTA est que vous pouvez étudier leur efficacité en toute simplicité. Ce sont des éléments dynamiques, qui renvoient sur des liens en particulier. Taux de clic, heure d’efficacité, profil des internautes… C’est une mine d’or concernant vos personas.
conversion lecteurs

Comment réussir vos call to action ?

Cependant, pour profiter pleinement des avantages des call to action, il est important de les créer avec une attention toute particulière. Que ce soit pour inciter les internautes à acheter, s’inscrire ou simplement cliquer sur un lien, il est important de suivre les quelques recommandations suivantes.

Bien choisir l’intitulé de votre CTA

Lorsque vous créez un call to action, la première chose est de définir son objectif. Car votre CTA doit être pleinement adapté à l’objectif que vous poursuivez. De cette identification découle un verbe d’action.

Par exemple, si vous souhaitez que vos internautes s’inscrivent à la newsletter, le verbe d’action pourra être “Abonner”. Au contraire, si vous visez un achat rapide et spontané, vous pouvez miser sur “Offrir”, ou “Commander”.

Votre verbe d’action doit être étroitement lié à l’objectif que suit votre CTA, pour pouvoir remplir pleinement ses fonctions. Dans tous les cas, il est essentiel d’apprendre à aller droit au but : ne formulez pas d’incitation à l’action qui fasse plusieurs lignes. L’objectif du CTA est d’être percutant, frappant afin de créer une envie immédiate et spontanée. Comme un ordre, mais incitatif.

Soigner le graphisme

Une fois que vous avez travaillé l’intitulé de votre CTA, prêtez une attention toute particulière au graphisme. Pour pouvoir fonctionner, il faut que le call to action soit visible. Or, pour être visible, il doit être conçu avec soin.

Choisissez la police, la taille des lettres, les caractères, les couleurs… Veillez à ce que votre call to action soit rapidement remarquable (en moins de 3 secondes pour plus d’efficacité). Mais il ne faut pas pour autant qu’il jure avec la qualité esthétique de votre page web.

Adaptez-le donc aux couleurs générales que vous avez choisies sur votre page web, à votre charte graphique etc…

La petite astuce :
Les call to action peuvent être sous toutes les formes, et pas seulement sous forme textuelle avec un lien hypertexte. Vous pouvez ainsi créer un bouton cliquable, isolé du texte et visible très rapidement. Vous vous assurez alors d’attiser l’intérêt de vos lecteurs.

Sélectionner la bonne position

Une fois que cela est fait, il est essentiel de choisir le bon emplacement pour votre call to action. L’emplacement dépend de l’objectif du CTA, mais aussi de la nature de votre contenu. Toutefois, l’emplacement a un impact direct sur l’efficacité de votre call to action : s’il est mal positionné, il y a peu de chance que les internautes cliquent sur le lien hypertexte.

Notez que seulement 47% des entreprises possèdent un call to action bien positionné, qui permet de convertir efficacement les internautes. Il s’agit donc définitivement d’un point que vous devez exploiter, pour vous démarquer de vos concurrents.

Ainsi, si vous rédigez une fiche produit, votre call to action doit vraisemblablement être apposé à la fin de votre texte, afin de convertir le lecteur une fois que ce dernier a eu toutes les informations sur le produit et ses qualités.

Dans le cadre d’un article de blog ou d’une présentation de votre newsletter, votre bouton d’appel à l’action a plus d’impact s’il est placé vers la fin du texte, ou à un moment où vous présentez l’utilité réelle de votre newsletter.

Si votre call to action est d’ordre plus généraliste, gardez à l’esprit que le regard de l’internaute se dirige automatiquement en haut à gauche de l’écran. Vous pouvez également placer votre CTA sous forme d’une fenêtre pop-up, qui s’affiche après quelques secondes passées sur votre site. Tout dépend de l’objectif que vous poursuivez !

Les utiliser à bon escient

Les call to action sont importants, et surtout ils sont efficaces. Vous pouvez en placer sur toutes les pages de votre site web, et parfois même plusieurs fois par page. Mais dans tous les cas, il est important de ne pas en abuser.

Si vous placez trop de CTA, il y a fort à parier qu’ils perdent leur effet dissuasif, et que l’internaute le ressente davantage comme une pression, ce qui l’entraînera à quitter votre site.

Il faut donc trouver le parfait juste milieu entre ni trop de CTA, ni trop peu.

Créer un sentiment d’urgence ou d’envie

Enfin, la dernière chose que vous pouvez mettre en place pour vous assurer de réussir votre appel à l’action est de créer un sentiment d’envie ou d’urgence chez les lecteurs. Le fait de susciter l’émotion est un excellent facteur de conversion, probablement le meilleur de nos jours.

De la même manière que le storytelling possède une efficacité supérieure à toutes les présentations objectives d’entreprise, vous devez donc trouver le moyen, par la rédaction, de donner envie à votre lecteur de procéder à l’action désirée, dans l’immédiateté.

convertir lecteurs call to action

Comment réussir votre call to action ?

Le call to action est un excellent facteur de conversion, lorsqu’il est utilisé à bon escient. Véritable incitation à l’action, c’est l’ultime détail de votre texte ou de votre fiche produit qui donne envie au lecteur de devenir client.

Mais comme pour tout, le CTA nécessite une certaine expertise, un savoir-faire qui s’acquiert au fil des essais. Avec ces quelques conseils, vous mettez toutes les chances de votre côté pour former un call to action efficace et impactant. Multipliez la portée de vos contenus rédactionnels !

Vendez plus cher, choisissez vraiment vos clients et passez au "Niveau Supérieur"

Si vous souhaitez faire de la Rédaction Haut de Gamme, alors ce kit SEO pour rédacteurs sera votre premier pas vers une réelle expertise

Vous recevrez :

1. La Checklist SEO du rédacteur

2. Le Guide détaillé du rédacteur haut de gamme (+40 compétences)

Partagez cet article