Comment faire un bon storytelling : 7 étapes incontournables

Blog ReferenSEO
7 étapes storytelling

Il était une fois, un jeune homme qui adorait écrire. Il passait de longues heures assis devant son écran à se triturer la cervelle en quête de nouveaux sujets captivants. C’est normal, la création de contenu, ça le connaît.

Le problème ? C’est que peu de personnes s’intéressent vraiment à ce qu’il raconte.

Pourquoi ? Parce que ses histoires sont fades et sans rebondissements.

Résultat ? Ses prospects s’ennuient.

Un conseil à lui donner ? Ouiiii, toujours !

Utiliser le storytelling dans ses billets de blogs pour captiver son audience et obtenir son engagement.

Pstttt, si vous êtes dans le même cas que notre copain blogueur, suivez-moi pour devenir un merveilleux conteur. Le storytelling n’aura bientôt plus de secret pour vous avec ces quelques astuces imparables.

Définition du storytelling

Le storytelling est défini comme l’art de raconter des histoires. Ce n’est pas un concept nouveau. Les publicitaires ont toujours, plus ou moins, eu recours à cette technique pour appâter leur cible. Au travers d’anecdotes, vous pourrez créer un lien avec votre public qui aura plus de facilité à se projeter et à s’identifier.

Grâce à ces histoires, vous susciterez des émotions chez vos lecteurs. Cette méthode de communication est absolument formidable.

Pourquoi ? Parce que si votre audience est suspendue à vos lèvres, elle sera guidée par ses émotions et ça, c’est tout bénéf’ pour vous.

Avec cette technique, vous allez :

  • créer du contenu pour capter l’attention de vos interlocuteurs ;
  • susciter l’adhésion de vos lecteurs ;
  • atteindre votre cible en obtenant son attachement ;
  • rester dans son esprit.

Pourquoi utiliser le storytelling

Je me suis rendu compte au fil des années que le storytelling est très important. C’est réellement un levier essentiel à intégrer dans votre stratégie marketing.

À la base, je suis assez cartésien, très pragmatique, je viens directement au fait. Alors que le storytelling, c’est plutôt le contraire. Le lecteur a besoin de vivre les choses (presque) concrètement et cela doit lui susciter des émotions. Au départ, j’ai eu beaucoup de mal avec ça, aujourd’hui, je suis plus à l’aise. 😎

J’ai réellement ajouté le storytelling dans mon quotidien. Maintenant, dans ma façon de raconter les choses, je vais avoir tendance à en rajouter de plus en plus.

Je l’intègre :

  • dans mes posts sur les réseaux sociaux ;
  • dans mes pages de vente ;
  • dans mes newsletters ;
  • dans mes e-mails ;
  • et même dans ma page à propos.

Le résultat ?
Les gens adorent ça !

Adorer

Je vais vous livrer une anecdote qui m’a énormément frappée.

Pour les 11 ans de ReferenSEO, j’ai fait un post avec un petit concours pour prévenir mon audience de l’anniversaire de mon entreprise. En faisant ça, je me disais que je n’apportais pas forcément de valeur à ma communauté. C’est vrai, j’apporte plus de valeur quand j’explique comment améliorer son référencement et remplir la balise Title par exemple.

Contre toute attente, j’ai eu énormément de retours sous ce post d’anniversaire. J’ai halluciné parce que justement je n’apportais rien de vraiment tangible à mon public, je partageais juste ma propre joie.

Bon, attention quand même, il ne faut pas non plus passer son temps à raconter sa vie, nous ne sommes pas là en mode influenceurs à montrer notre tube de dentifrice pour que nos lecteurs achètent le même. Vous devez apporter de la valeur c’est sûr, mais le top, c’est quand même de faire un mix avec la valeur et le storytelling.

Votre but est de rester empathique et de donner des exemples pour que votre audience ait envie de vous ressembler. En somme, vous devez être vrai tout en faisant rêver. 😉

Bref, le storytelling est incontournable et vous pouvez l’utiliser de multiples façons.

Vous pouvez notamment vous en servir pour :

  • créer ou renforcer votre image de marque ;
  • toucher votre cible en plein cœur ;
  • communiquer efficacement et simplement ;
  • vous différencier de la concurrence.

Le fonctionnement du storytelling sur le cerveau

« Les paroles s’envolent, les écrits restent », cet adage latin nous montre bien l’importance des mots. Mais alors, si vous optez pour du contenu storytellé, c’est encore mieux.

Simplement parce qu’on oublie rarement ce que l’on a ressenti. La grande force d’une bonne stratégie de communication, c’est l’émotion.

Emotions

Un storytelling bien construit fait pencher la balance, même pour les esprits les plus rationnels.

Dopamine, ocytocine, endorphine, ce cocktail d’hormones explosives voit le jour et s’activent dans le cerveau de votre public.

Vous voulez en savoir un peu plus ? (Je vous ai dit que j’étais plutôt cartésien, non ?)

  • La dopamine = plaisir. Cette hormone est sécrétée si vous intégrez de l’action et des rebondissements dans votre récit.
  • L’ocytocine = amour et confiance. La création de personnages empathiques auxquels vos lecteurs peuvent s’identifier fera se réveiller cette hormone toute bienveillante.
  • L’endorphine = calme et bien-être. Faites rire votre auditoire, tout simplement.

C’est un fait, l’utilisation du storytelling dans vos écrits est une arme redoutable. Vous n’y pouvez rien, c’est votre cerveau qui le dit !

Les étapes incontournables du storytelling

Pour construire un storytelling efficace qui reste dans les mémoires, il est important de respecter quelques règles.

1/ Définir son histoire

Nous avons tous une histoire qui nous est propre. La mienne n’est pas plus intéressante que la vôtre ou celle de la boulangère. L’important, ce sera la façon dont vous amenez les choses.

Définir le cœur et l’objectif principal de votre récit est primordial pour captiver votre public.

2/ Présenter ses personnages

Action ! (Clap d’ouverture)

Cinema

Oui oui, vous y êtes, c’est l’heure pour votre personnage principal d’entrer en scène.

Mais qui est-il ? Celui-ci doit correspondre aux attentes de votre auditoire, d’où l’importance d’une bonne analyse de votre cible.

Vous me suivez ?

3/ Planter le décor

Où ? Quand ? Comment ? C’est tout simple non ? Il faut pouvoir se projeter ! Donnez un maximum de détails sur le contexte pour que vos lecteurs n’aient plus qu’à fermer les yeux et avoir l’impression d’y être.

4/ Fixer les enjeux

Vous voulez que vos lecteurs boivent chacune de vos paroles ? Vous souhaitez les captiver rien qu’avec vos mots ? Il faudra alors fixer des enjeux. Sans cela, vous aurez un texte morne qui ne donne pas envie de lire jusqu’à la fin.

C’est vrai quoi, on a tous envie de savoir comment Harry rencontre Sally ! 😉

5/ Garder son public en haleine

Rebondissements, cœur qui palpite, stress, une bonne histoire possède forcément tous ces aspects. C’est indispensable pour construire un récit qui gardera votre public en haleine.

À vous de distiller comme il faut les différentes péripéties auxquelles se heurtent vos personnages.

6/ Faire attention à la chute

Toute histoire a une fin. Positive ou négative, faites votre choix, mais l’analyse de votre persona aura encore toute son importance. Vous devez pouvoir offrir à votre cible ce qu’elle désire par-dessus tout.

Et souvent, les lecteurs ont besoin d’un « happy end » !

7/ Ne pas mettre de fin

Votre technique de communication est avant tout de gagner le cœur de vos lecteurs, alors attention à ne pas leur dire « ciao au revoir » trop brutalement.

Votre auditoire doit pouvoir se dire que ce n’est jamais fini avec vous, elle doit s’attendre à un « to be continued ».

Suite

Ne fermez pas les portes sous peine de voir votre audience suivre les aventures d’un autre blogueur plus malin !

Conseils pour réussir son storytelling

Vous y êtes presque. Vous avez les cartes en main pour réussir un storytelling captivant et booster le trafic de votre blog.

Je me sens d’humeur généreuse et vous délivre encore quelques conseils pour peaufiner tout ça.

Lors de la rédaction de votre contenu engageant (et storytellé), gardez en tête de :

  • parler naturellement ;
  • d’être drôle ;
  • d’engager votre lectorat dans votre aventure ;
  • créer le suspens pour susciter l’envie ;
  • d’attendrir votre audience avec des anecdotes croustillantes ;
  • jouer avec la nostalgie (je me souviens quand bla bla bla) ;
  • d’utiliser la peur ;
  • parler de moments difficiles (ça permet à votre public d’avoir de l’empathie pour vous et votre parcours) ;
  • donner un maximum de détails.

FAQ

Pourquoi utiliser le storytelling dans son business ?

  • Créer son image de marque.
  • Toucher sa cible émotionnellement sur le long terme.
  • Communiquer efficacement.
  • Se différencier de tous ses concurrents sur le Web.

Quelles sont les étapes incontournables d’un bon storytelling ?

  • Définir son histoire.
  • Présenter ses personnages.
  • Planter le décor.
  • Fixer les enjeux.
  • Garder son public en haleine.
  • Faire attention à la chute.
  • Ne pas mettre de fin.

Gagner en notoriété, fidéliser son audience, élaborer une stratégie de communication digitale pertinente, voilà les objectifs que peut vous apporter l’utilisation du storytelling.

Vous avez tout suivi ? Nous avons vu que le storytelling est un outil puissant à intégrer absolument dans toute stratégie de contenu ou marketing. Cette manière de communiquer vous permet de transmettre un message tout en suscitant une foule d’émotions chez votre cible.

Attention toutefois à ne pas vous créer un personnage trop éloigné de qui vous êtes vraiment. La clé d’un bon storytelling reste l’authenticité !

Et vous, vous utilisez le storytelling dans vos écrits ?

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Multiplie le trafic gratuit de ton blog par 10

→ Je Télécharge Mon Guide
ReferenSEO Matthieu Verne