Rédiger la charte éditoriale de vos clients : comment procéder ?

“J’ai besoin d’un article de 1 200 mots sur les différentes couleurs de peinture pour une chambre.
Euh… OK, mais sur quel ton ?

Avec quel style rédactionnel ?

Qui est le public cible ?

Quel est l’objectif poursuivi ?”

Pour les rédacteurs web freelance qui se lancent

La formule inédite pour vivre de ton écriture sur le web

Dans cette présentation :

  • Pourquoi apprendre en autodidacte ou avec une formation en ligne ne fonctionne plus en 2024.
  • Ce qui empêche les rédacteurs web de trouver des clients.
  • Comment remplacer ton salaire sans mettre ta vie de famille de côté.
  • Les 8 indispensables pour réussir ta reconversion de rédacteur web.

Vous reconnaissez cette situation ? En tant que rédacteur web, ça arrive assez souvent. Au début des collaborations, les clients ne se rendent pas toujours compte de l’importance de donner ces informations.

Et même pire : ils ne se rendent pas forcément compte de l’importance d’avoir une cohérence dans la communication. 🤯

3 personnes différentes s’occupent des articles de blog, de la communication sur les réseaux et de la rédaction des newsletters. Et alors ? Quel est le problème ?

Le problème, c’est qu’en tant que consommateurs (et êtres humains), on aime la cohérence. On aime qu’une marque soit la même, avec les mêmes valeurs et le même ton, sur tous les supports de communication.

D’où l’importance d’élaborer une charte éditoriale. Pour vous-même, mais aussi pour vos clients.

Vous ne savez pas encore comment rédiger la charte éditoriale de vos clients ? Ne vous en faites pas : à la fin de cet article, vous saurez comment faire.

rédaction des contenus

Qu’est-ce qu’une charte éditoriale, concrètement ?

On parle souvent de charte éditoriale, de ligne éditoriale, de stratégie éditoriale… Ce sont des termes assez génériques, qui peuvent vouloir dire tout et n’importe quoi quand on ne les connait pas.

Pas de panique : je vous explique ce qu’est une charte éditoriale de site web.

La définition d’une charte éditoriale

Ce que l’on appelle la charte éditoriale, c’est le document de référence qui liste toutes les règles de rédaction et de création de contenus d’une entreprise.

Votre charte éditoriale peut faire 1 page comme elle peut en faire 174 : il n’y a pas de règles, c’est à vous de voir.

L’objectif d’une charte éditoriale, c’est d’assurer une cohérence entre tous les contenus rédigés. Par exemple, ça évite que vos contenus sur les réseaux tutoient les internautes, et que vos articles de blog les vouvoient.

La charte éditoriale a donc une utilité interne, au sens où vous notez absolument toutes les informations pour créer des contenus cohérents. Chaque entreprise a une charte qui lui est propre.

Mais elle a aussi une utilité externe : une entreprise qui a une bonne charte éditoriale peut engager n’importe quel rédacteur. Il lui suffira de lire la charte, pour savoir ce qu’il doit rédiger, sur quel ton, pour qui et selon quel objectif.

Une bonne charte bien complète doit contenir :

  • L’identité de la marque
  • Sa ligne éditoriale
  • Les objectifs de communication
  • Le style rédactionnel
  • La structure des articles et du site
  • La stratégie SEO
  • La charte graphique

En gros : la charte éditoriale est le garant de la rédaction de contenus de qualité.

Et en tant que rédacteur ou rédactrice web, c’est aussi une corde que vous pouvez ajouter à votre arc de prestations de service !

Parce que cette charte, il faut que quelqu’un la rédige.
Et ce quelqu’un, ça peut très bien être vous.

Quelle est la différence entre charte éditoriale et ligne éditoriale ?

C’est une question légitime : ce sont deux termes très proches, mais qui désignent deux choses complètement différentes.

Concrètement, la ligne éditoriale fait partie de la charte éditoriale.

Je ne vais pas vous faire l’affront de revenir sur ce qu’est la charte : c’est marqué juste au-dessus.

La ligne éditoriale, quant à elle, c’est le “fil rouge” de la rédaction de contenus. C’est celle qui vous permet d’identifier les thématiques à traiter, le ton à adopter, l’angle à prendre…

Bref, en tant que rédacteur, c’est votre document de référence.

Mais contrairement à la charte, la ligne éditoriale ne vous permet pas d’avoir une vision d’ensemble de la stratégie de contenus.

C’est une petite parcelle de peinture sur le grand tableau de la communication. 🎨

identité de l'entreprise

Comment rédiger une charte éditoriale pour votre client ?

Bon, tout ça, c’est bien beau, mais je vous ai promis qu’à la fin de cet article, vous sauriez rédiger une charte éditoriale pour votre client.

Voilà un petit guide, pas-à-pas, pour connaître et comprendre les différentes étapes.

1 – Comprendre son identité de marque

Première chose à faire : connaître l’identité de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

Si vous allez rédiger LE document de référence pour toute la communication de votre client, vous avez plutôt intérêt à savoir de qui vous parlez.

Notez donc l’histoire de l’entreprise, les valeurs de la marque, le type de gamme, l’image de l’entreprise… Bref : vous devez cerner et résumer la personnalité de votre client.

En lisant la partie sur l’identité de votre client, vous devez pouvoir appréhender l’image de marque qu’il souhaite renvoyer.

2 – Définir ses objectifs de communication

Le B.A-BA de la réussite d’une stratégie de communication : bien définir les objectifs poursuivis par les contenus !

Demandez le “Pourquoi ?” de votre client : pourquoi veut-il faire rédiger des articles, ou publier des contenus sur les réseaux ?

Cette étape vous permet de définir la visée des contenus : informationnelle, commerciale, navigationnelle…

C’est un critère indispensable pour savoir comment rédiger. Et c’est aussi un facteur qui vous aidera à identifier le ton à adopter, mais aussi les valeurs de l’entreprise à mettre en avant.

3 – Mettre en place une ligne éditoriale

On y revient : c’est l’heure de la définition de la ligne éditoriale.

Vous agissez un peu comme un content manager, en définissant les contenus publiés sur les différents canaux. Prenez le temps de définir :

  • L’angle de communication
  • L’objectif des contenus (informationnels, commerciaux…)
  • Le type de contenu
  • Les thématiques traitées
  • Les médias sur lesquels les contenus seront publiés

Notez qu’il est possible d’ajouter des spécificités pour chaque canal de communication.

Par exemple :

  • Les contenus publiés sur Instagram doivent mettre en avant le “behind the scenes” de la marque
  • Les contenus publiés sur le blog doivent parler de la méthode de conception des produits

Bon à savoir :
Énoncer les spécificités de chaque contenu est même vivement recommandé. En effet, si vous allez sur un blog et que vous tombez sur un Millenial en train de faire une danse sur une musique à la mode, vous risquez d’être assez perplexe.

4 – Déterminer le style rédactionnel adapté

Pour poursuivre sur la rédaction des contenus, prenez le temps de définir le style rédactionnel adapté à votre client.

Maintenant que vous connaissez son image de marque, prenez quelques instants (genre quelques heures) pour déterminer ses acheteurs principaux.

C’est l’heure de la définition du persona :

  • Ses centres d’intérêt
  • Ses données socio-démographiques
  • Ses problématiques au quotidien
  • Ses attentes envers la marque de votre client

Vous pourrez en déduire le ton à utiliser, le vocabulaire à employer… Bref : tous les petits détails qui feront en sorte que le lecteur se sentira directement concerné.

5 – Choisir une structure éditoriale

Cette étape n’est pas obligatoire, mais pour le coup, niveau cohérence c’est top !

Dans la charte éditoriale, vous pouvez préciser la structure idéale des articles. Le nombre de H2, le nombre de H3, le nombre maximal de mots par paragraphes, la présence d’un chapô…

Avec autant de précision, vous pouvez être sûr que tous les articles de blog se ressembleront.

6 – Mettre en avant une stratégie SEO définie

Vous êtes rédacteur web SEO ? Penchez-vous sur la stratégie de référencement naturel de votre client !

Vous pouvez par exemple vous interroger sur la stratégie éditoriale en elle-même, pour identifier les mots clés sur lesquels votre client doit se positionner.

C’est l’occasion de mettre toute la stratégie SEO sur pied, en donnant des détails sur :

  • Les mots clés
  • Les objectifs d’optimisation
  • Les objectifs de trafic
  • La fréquence des publications
  • Les outils à utiliser pour récolter les données clés (les KPI)

En bref : c’est comme si vous rédigiez le guide du “Comment faire en sorte que votre entreprise soit visible”, pour l’entreprise de votre client uniquement.

7 – Se pencher sur la charte graphique

Dernière étape (que vous pourrez déléguer si ce n’est pas votre dada) : la charte graphique.

La charte graphique joue un rôle conséquent dans la cohérence de l’image de marque de votre client.

Je vous conseille de prendre le temps de définir des couleurs dominantes, ainsi que les types d’images, illustrations et infographiques qui pourront être publiées.

Si vous n’êtes pas DU TOUT porté sur la création de charte graphique, demandez à votre client d’engager un graphiste ou un expert de la communication visuelle.

Bien être entouré, c’est indispensable pour créer une charte graphique qui tient debout !

charte éditoriale site web

Variez les plaisirs en rédigeant la charte éditoriale web de vos clients !

Proposer à vos clients de rédiger leur charte graphique, c’est un gros + pour votre activité de rédacteur web SEO.

En effet, c’est la solution idéale pour vous poser en référence de la communication entière de votre client. De quoi le fidéliser, et lui donner envie de ne faire appel qu’à vous !

D’autant plus si vous utilisez la carte d’empathie et que vous déduisez par vous-même qu’il a besoin d’une charte éditoriale. Vous vous posez alors en expert de la communication et de la visibilité : la porte ouverte sur un contrat longue durée.

Vendez plus cher, choisissez vraiment vos clients et passez au "Niveau Supérieur"

Si vous souhaitez faire de la Rédaction Haut de Gamme, alors ce kit SEO pour rédacteurs sera votre premier pas vers une réelle expertise

Vous recevrez :

1. La Checklist SEO du rédacteur

2. Le Guide détaillé du rédacteur haut de gamme (+40 compétences)

Partagez cet article