Guest blogging : 7 étapes pour utiliser cette arme redoutable

Blog ReferenSEO
illustration du guest blogging

Pour agrémenter votre site internet, il faut publier régulièrement. Mais lorsque l’on parle de publier, on ne parle pas uniquement des publications d’articles sur votre site.

Il faut également être visible sur les réseaux sociaux… Et sur les sites internet des autres ! Si des liens menant vers votre site sont présents sur un autre site web B, vous faites ce que l’on appelle un partage de trafic.

C’est-à-dire que les internautes qui se rendent sur le site B peuvent cliquer sur le lien qui mène vers votre site A. Ce qui vous donne une visibilité organique très appréciable.

Le seul problème : attendre que les autres sites fassent des liens vers votre site peut prendre du temps. Il faut construire une notoriété, acquérir l’étiquette d’expert, être bien référencé… C’est un travail de longue haleine.

Sauf si vous rédigez un article pour le site B en question, et que vous convainquez le propriétaire de le publier.
Et c’est toute une nouvelle technique qui s’ouvre devant vous, et que l’on nomme le guest blogging. Je vous dis tout !

comment faire guest blogging

Qu’est-ce que le guest blogging ?

Le guest blogging ou guest posting suit un principe assez simple :

  • Vous rédigez un article avec un lien menant vers votre site A
  • Vous demandez à la publier sur un autre site B
  • Les internautes qui se rendent sur le site B peuvent alors accéder à votre site A en toute simplicité

Lorsqu’il est bien fait, le guest blogging a plusieurs avantages. Il accroît votre visibilité par du trafic organique, en vous faisant connaître par des lecteurs qui n’ont encore jamais entendu parler de vous.

Mais il augmente également le nombre de backlinks de qualité menant vers votre site. Or, c’est une donnée importante qui est aujourd’hui prise en compte par l’algorithme Penguin de Google, pour calculer votre positionnement dans les SERPs.

Plus simplement : plus des sites de qualité publient des liens menant vers le vôtre, mieux vous serez positionné. Parce que Google considère que si des sites font référence à ce que vous dites, c’est un indice de qualité.

Toutefois, faire du bon guest blogging n’implique pas simplement de rédiger un article de 1 200 mots et de le publier sur un autre site. C’est bien plus compliqué que ça.

 

7 étapes pour réussir votre guest blogging

Comme toute méthode qui a comme effet d’augmenter votre visibilité, le guest blogging implique une certaine préparation. Pour simplifier la réflexion qui se cache derrière le guest posting, j’ai divisé cette préparation en 7 étapes assez simples.

1 – Déterminer vos objectifs

La toute première chose à faire, c’est de déterminer vos objectifs. Qu’attendez-vous du guest blogging ?

Plus de visibilité ?
De vendre des produits ?
D’avoir plus de lecteurs fidèles ?
De vous placer en expert dans un domaine en particulier ?

Ce sont des questions qu’il est indispensable de vous poser. En effet, le guest blogging qui vise à vendre des produits n’a pas la même forme que le guest blogging pour attirer plus de lecteurs.

L’un est promotionnel, alors que l’autre vise à attiser l’intérêt des internautes de manière informationnelle.

2 – Trouver les blogs correspondant à vos attentes

La deuxième chose à faire, c’est de cibler des blogs qui peuvent correspondre à vos besoins. En effet, si vous tenez un site de vente pour des gourdes thermiques, publier un article sur un site internet qui parle de café n’a aucun intérêt.

En réalité, le choix des blogs est assez “limité”. Et la qualité de votre guest blogging se joue à 80 % sur le choix du blog.

Il faut que le blog en question soit :

  • En lien avec la thématique de votre site internet
  • Un site de qualité, avec une bonne notoriété et une bonne confiance des internautes (vous pouvez avoir ces informations en observant le Trust Flow sur Majestic SEO)
  • Un site populaire

Vous pouvez par exemple faire vos recherches dans les articles invités qui se trouvent sur le site de vos concurrents. Cela vous aidera à vous faire une idée sur les sites vers lesquels vous pouvez vous tourner.

3 – Proposer un partenariat intéressant

Une fois que vous avez identifié le Saint Graal du guest blogging pour vous, il ne reste plus qu’à le contacter ! Certains sites internet reçoivent beaucoup de demandes pour publier des articles invités : veillez donc à faire une offre intéressante et de qualité.

Vous devez tout d’abord vous assurer que les thématiques soient en cohérence. Sinon, vous risquez de perdre en crédibilité.

Ensuite, prenez le temps de faire une proposition intéressante. Que ce soit un échange de liens, une publication payante ou une simple création de contenu… Faites cette proposition par email, en présentant clairement vos besoins, votre travail et vos intentions.

N’oubliez pas les formules de politesse, et vous pouvez même adopter le ton utilisé sur le site que vous visez, pour mettre toutes les chances de votre côté de le persuader.

Dans tous les cas, le guest blogging est aussi fait dans l’intérêt du blog qui accueille l’article : cela lui permet d’avoir des contenus fraîchement rédigés, sans aucun effort de sa part.

guest posting
4 – Choisir votre sujet

Cette quatrième étape peut intervenir avant la troisième : il faut choisir un ou plusieurs sujets pour votre guest blogging.

Les sujets que vous choisissez doivent être :

  • En cohérence avec les thématiques des deux sites
  • Intéressants
  • Populaires
  • Si possible, peu concurrentiels

N’hésitez pas à fournir votre étude de mots clés pour montrer à l’auteur du blog convoité que vous êtes sérieux dans votre travail.

Vous pouvez également prendre le temps de travailler vos titres pour leur donner un petit côté copywriting très appréciable. L’objectif de cette démarche est de donner envie à l’auteur du blog d’accueillir l’un de vos articles.

5 – Mettre un lien cohérent avec la thématique de l’article

Si votre proposition de partenariat est acceptée, il faudra passer à la rédaction ! Je ne vais pas vous expliquer comment rédiger des articles intéressants et percutants, ce sera pour une prochaine fois.

Toutefois, il est nécessaire de faire un point sur le lien. Vous ne pouvez pas mettre le lien vers votre site dans n’importe quel contexte.

Il faut :

  • Qu’il soit placé dans un contexte pertinent, par exemple dans un paragraphe qui traite exactement de ce dont vous parlez sur votre site
  • Qu’il mène vers une landing page en cohérence avec vos propos : si vous parlez des 3 meilleurs cafés au monde et que votre landing page est votre page commerciale de vente de café, c’est extrêmement maladroit…
  • Qu’il soit en dofollow, c’est-à-dire qu’il ne contient pas de balise nofollow dans son code. Cela reviendrait à dire aux algorithmes de Google que vous ne voulez pas que cette page soit analysée pour votre positionnement

La petite astuce :
Si vous pouvez, faites en sorte que l’ancre de votre lien soit un mot clé pertinent avec votre thématique. Cela renforce l’impact SEO du guest blogging.

6 – Varier les contenus

Cette sixième étape concerne votre stratégie de guest blogging en général. Que ce soit sur le même site ou sur différents sites, veillez à diversifier vos contenus.

Dans les thématiques abordées, dans la nature des contenus, dans les grandes lignes comme dans les détails : le succès et la visibilité se cachent avant tout dans la diversité.

Si vous souhaitez être considéré comme expert dans un domaine, vous devez ratisser large, et aborder toutes les thématiques concernées par votre sujet principal.

7 – Ne pas en faire trop

Enfin, la toute dernière étape qui s’applique à absolument tous les articles que vous rédigez, même en dehors du guest blogging SEO : n’en faites pas trop !

Ne survendez pas vos produits, ne rédigez pas comme si vous aviez la science infuse, sourcez vos informations et ayez l’écriture modeste. En plus d’éviter les promotions abusives et maladroites, le ton modeste plaît beaucoup plus aux internautes que le ton de type “je-sais-tout-j’ai-déjà-tout-vécu”.

La subtilité est une qualité incontournable pour se faire une place sur internet.

comment guest blogging

Le guest blogging SEO, ou comment devenir visible grâce à des articles invités

La visibilité passe aussi par la notoriété auprès des autres sites internet. Si vous souhaitez augmenter votre visibilité sur internet et être classé comme expert sur une thématique en particulier, le guest blogging est indispensable.

Publier des articles invités sur des sites de qualité, rédiger des contenus intéressants à forte valeur ajoutée et contrôler l’efficacité de votre backlink : toutes ces étapes constituent une stratégie entière de guest blogging SEO. Prenez le temps de mettre en place une stratégie qui fonctionne !

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Un commentaire sur “Guest blogging : 7 étapes pour utiliser cette arme redoutable”

  1. Assiétou D dit :

    Excellent article, très clair. Merci =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Multiplie le trafic gratuit de ton blog par 10

→ Je Télécharge Mon Guide
ReferenSEO Matthieu Verne