Comment construire une stratégie de mots-clés ?

Blog ReferenSEO
stratégie mots clés seo

Vous êtes rédacteur web et votre client vous fait confiance. Il vous a attribué la lourde tâche de gérer sa stratégie de mots-clés.

Son objectif ?
Devenir la référence dans son domaine sur les moteurs de recherche et ailleurs. 😎

Vous avez la pression ?
Normal.

Vous voulez changer ça ?
C’est possible.

C’est parti pour générer du trafic qualifié grâce à la construction d’une stratégie de mots-clés.

La stratégie de mots-clés en 4 étapes

L’étude de mots-clés c’est vraiment le début de tout. Les fondations de toute votre stratégie éditoriale commencent avec cette analyse (un peu fastidieuse).

C’est très important de bien s’en occuper parce que vous mettrez des actions en place pour votre client en fonction de cette stratégie pendant des mois, voire des années.

Donc, si votre étude de mots-clés est mal réalisée dès le départ, vous perdrez un temps précieux (et également l’argent de votre client) à partir dans de mauvaises directions.

Bref, vous l’avez compris.
C’est une étape vraiment cruciale !

1/ Pourquoi la stratégie de mots-clés est-elle nécessaire ?

Avant toute chose, pour optimiser un site Web, il est primordial de définir sa propre liste de mots-clés.

Stratégie

C’est l’un des éléments indispensables de la réussite de votre démarche.

Choisir soigneusement ses mots-clés vous garantit un meilleur positionnement du site sur lequel vous travaillez dans les moteurs de recherches.

Alors cap sur une étude de mots-clés bien construite pour gravir les places dans la SERP et pourquoi pas apparaître dans les premiers résultats.😉 Plus vos mots-clés seront en lien avec l’activité de votre client, plus vous aurez de chance de bénéficier d’un trafic ciblé.

Ne négligez pas cette étape, ce travail vous évitera de passer à côté de son marché !

2/ L’intention de recherche pour construire sa stratégie de mots-clés

Plus de 5,5 milliards de requêtes sont effectuées chaque jour sur Google (99firms), qui en 2019 a reçu 2,3 trillions (milliards de milliards) de recherches (Internet Live Stats)

L’internaute, en surfant sur le Web, a une idée bien précise de ce qu’il recherche.

Ce peut être différentes choses :

  • le prix d’un service ;
  • les horaires d’ouverture d’un magasin ;
  • des informations sur une entreprise ;
  • comparer des offres.

Bref, chaque intention est marquée par un type de requête bien spécifique.

Votre but ?
Trouvez l’intention de recherche de l’internaute pour générer plus de trafic qualitatif et durable. On ne doit pas s’adresser au visiteur de la même manière selon l’intention de recherche, il est donc important de classer les mots-clés selon cette dernière avant de rédiger.

Il existe trois types d’intentions de recherche.

L’internaute ne connaît pas le blog ou le site de votre client. Vous rédigez pour un site ayant pour thématique la méditation. L’internaute tape la requête clé “comment méditer avec des enfants ?”.
Ce type d’intention de recherche, c’est l’informationnelle.

Vous devez répondre à des problématiques comme :

  • comment ;
  • qu’est-ce ;
  • quand ;
  • qui ;
  • que ;
  • quoi ;
  • où ;
  • pourquoi ;
  • combien ;
  • quel(s)/quelle(s) ;
  • lequel/laquelle.

La recherche navigationnelle. Le prospect souhaite aller sur LE site de votre client en particulier. Il tape clairement le nom de son blog ou sa marque.

La recherche transactionnelle. Cette requête est surtout saisie quand l’internaute est dans une démarche d’achat. Par exemple, “combien coûte une séance de méditation ?”

Les mots utilisés dans le cadre de cette recherche seront :

  • achat ;
  • acheter ;
  • avantages ;
  • avis ;
  • code promo ;
  • commander ;
  • comparatif ;
  • comparer ;
  • conseils pour acheter ;
  • guide ;
  • prix ;
  • réduction ;
  • pas cher.

3/ La cannibalisation des résultats, ça vous parle ?

Rien à voir avec une coutume barbare venue d’une tribu ancestrale. 😅
La cannibalisation peut être définie comme la concurrence entre deux pages d’un même site sur un même mot-clé. En gros, comme la requête est identique aux deux endroits, la page mange l’autre. Heuuu, vous me suivez là ?

Si deux pages sont optimisées sur le même mot-clé, elles vont s’auto-concurrencer et donc mal se positionner, car Google ne sait pas laquelle mettre en avant. Pour éviter la cannibalisation des résultats, il ne faut pas utiliser le même champ lexical pour les deux pages et faire la différence grâce à l’intention mise en avant (informationnelle ou transactionnelle) si cela est pertinent.

4/ Structurer un site Internet

La structure du site Internet se dessine au fur et mesure afin de donner le modèle final le plus pertinent en fonction de l’étude de mots-clés. Pour réaliser cette carte mentale, vous pouvez utiliser Mindmeister par exemple. Avec cet outil, il est possible d’utiliser 3 cartes gratuitement.

La structuration du site est vraiment importante pour répondre à plusieurs questions.

Vous pourrez :

  • avoir une vision d’ensemble du site pour travailler le maillage interne ;
  • guider le parcours de vos lecteurs jusqu’aux pages cibles ;
  • travailler le cocon sémantique.

Une fois que vous avez bien délimité tout ça, tout le reste va en découler !

Les trois erreurs les plus fréquentes lors de l’étude des mots-clés

L’étude de mots-clés est un travail fastidieux, c’est vrai. Mais en réalisant cet exercice étape par étape en étant attentif à plusieurs points cités plus haut, ce sera simple comme bonjour (expression vintage, me revoilà). 😁

Erreur

Erreur n°1 : mettre un mot-clé trop large dans la liste de mots-clés.
Google ne sait pas ce que l’internaute recherche s’il ne tape que ce mot-clé, donc ce n’est pas pertinent.

Par exemple : “chocolat”.
Est-ce que l’internaute veut acheter du chocolat, faire un gâteau au chocolat, connaître la différence entre du chocolat noir et blanc, etc. Bref, c’est trop vaste et il faut spécifier un peu votre mot-clé.

Erreur n°2 : utiliser un mot-clé qui ne correspond pas aux types de contenus du site.
Par exemple, proposer le mot-clé « vidéo » alors que le site ne dispose pas de vidéo.

Erreur n°3 : avoir un mot-clé informationnel au milieu de mots-clés transactionnels. Dans ce cas, il faut isoler la page pour créer deux pages bien distinctes si le mot-clé en question répond aux intentions de recherche transactionnelle ET informationnelle.

Les meilleurs outils pour construire une stratégie de mots-clés

Il existe une multitude d’outils pour vous accompagner dans la stratégie de mots-clés de votre client. Tous n’ont pas la même efficacité, certains sont gratuits, d’autres proposent une période d’essai pour dompter la bête. 🤠

Vous pouvez même en utiliser des insolites.

À vous de tester et de faire votre choix en fonction de vos préférences.

Vous connaissez mon chouchou ?
Ranxplorer évidemment. 😎 C’est l’outil incontournable selon moi (j’en parle beaucoup dans ma formation Rédacteur+++).
Il vous assure d’identifier le volume de recherche, le positionnement d’un site et de ses concurrents. Il est très complet.

Petite cerise sur le gâteau ?
C’est un outil français, et c’est celui qui va avoir la base de mots-clés la plus importante et celui qui possède la plus grande finesse sur l’interprétation qu’on peut faire au niveau des volumes de recherches.

Si vous voulez tester d’autres outils, vous pouvez essayer :

  • AnswerThePublic ;
  • Google Keyword Planner ;
  • SemRush.

Suivre ses mots-clés pour une stratégie efficace et durable

Votre liste de mots-clés est enfin prête. Vous savez quelle requête clé utiliser.
Maintenant, pour parfaire ce travail et être au top dans votre accompagnement, vous devez suivre le positionnement de vos mots-clés.

Ranks est l’outil qui pourra vous aider dans cette tâche. Véritable tracker de performances, suivre les mots-clés de votre client selon leur positionnement permet d’ajuster votre stratégie SEO.

Taux de clics et trafic sur la page seront également des indicateurs à analyser pour vérifier que votre accompagnement est de qualité. Cette stratégie vous permettra également de corriger le tir si votre analyse SEO n’est pas idéale pour toujours être là où il faut, quand il faut.

FAQ

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes lors d’une étude de mots-clés ?

  • Employer un mot-clé trop large.
  • Utiliser un mot-clé qui n’est pas pertinent.
  • Positionner plusieurs pages sur le même mot-clé.
  • Ne pas se servir de la bonne intention de recherche.

Quels sont les outils incontournables pour réaliser une stratégie de mots-clés ?

  • Ranxplorer (mon préféré). 😍
  • AnswerThePublic.
  • Google Keyword Planner.
  • SemRush.

Construire une stratégie de mots-clés doit être le début de votre travail en référencement. Véritable défi pour être au top et meilleur que les autres, cette analyse de mots-clés, si elle est bien ficelée, fera gravir de nombreuses places dans la SERP au site de votre client.

Ne perdez quand même pas de vue qu’un excellent contenu est complémentaire d’une bonne recherche de mots-clés.

À votre tour de nous aiguiller. Avez-vous des astuces à partager pour construire une stratégie de mots-clés efficace ?

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédacteurs, testez vos compétences SEO

→ Je Me Teste
ReferenSEO Matthieu Verne