URLs canoniques


URL canonique, URL canonique. Mais qu’est-ce que c’est que ça, une URL canonique ? Eh oui, le jargon du référenceur peut parfois sembler complexe.

 

Et pourtant, comprendre ce qu’est une URL canonique n’a rien de bien compliqué. Surtout quand on sait à quelle point elle peut être utile et sauver votre référencement naturel. Alors, ça vous dit d’en savoir plus sur ce charabia SEO ?

Qu’est-ce qu’une URL canonique ?

Prenons deux exemples :

  • Trois pages sur un site web, qui présentent toutes les trois un contenu similaire (qui est donc un contenu dupliqué),
  • Une page web accessible via plusieurs URL.

À votre avis, comment Google va-t-il considérer ces autres pages ou URLs ? Comme des versions en double de la même page, bien entendu. Pour remédier à cette problématique, le moteur de recherche va donc choisir une URL unique à explorer, et mettre les autres de côté (qui auront tout de même le droit à une exploration de temps en temps). Cette fameuse URL sélectionnée par Google, c’est l’URL canonique.

Maintenant, il convient de savoir si vous voulez garder la main sur votre URL canonique, ou si vous voulez laisser Google choisir tout seul. C’est pourquoi il faut toujours indiquer manuellement aux crawlers laquelle de vos URLs est canonique.

Pire, Google pourrait finalement céder à la faciliter en considérant toutes les pages similaires comme égales, ce qui conduirait fatalement à des sanctions pour duplicate content.

Deux secondes… C’est quoi le duplicate content ?

Le duplicate content, c’est un anglicisme pour désigner la duplication de contenu. En résumé, vous avez deux pages qui présentent un contenu similaire. Cette technique est souvent utilisée par ceux qui pratiquent le black Hat (mauvais référencement naturel), dans le but de nuire à des concurrents. Cette méthode de négative SEO est simple :

1/ On copie le contenu d’une page concurrente,

2/ On publie ce contenu copié sur un autre site,

3/ On attend que Google décide quelle URL choisir,

4/ Si c’est l’URL du contenu copié qui est choisie, l’URL de la page originale n’apparaitra plus dans les résultats de recherche.

Pas très sympa, non ? En gros, le contenu dupliqué provoque une dispersion de popularité (le jus SEO) obtenue par les liens et une perte de temps pour les crawlers (et qui mécontente Google).

Même si ce n’est pas le meilleur moyen, une URL canonique a pour but de résoudre les problèmes de contenu dupliqué, et donc améliorer votre référencement web.

Est-il possible d’avoir des pages internes en double involontairement ?

Bien entendu, tout est possible. Surtout quand vous souhaitez assurer la compatibilité avec plusieurs appareils (par exemple, une page avec version mobile et une page avec version classique) :

Pour site web : https://www.example.com/url-canonique

Pour mobile : https://m.example.com/url-canonique

Autre cas assez fréquent : vos catégories et articles de blog. Imaginons que vous rédigiez un article de blog sur les différentes techniques pour rédiger du contenu SEO. Vous pourrez être tenté de rattacher votre article à une catégorie appelée “référencement naturel”. Puis vous vous dites qu’il aurait également sa place dans la catégorie “rédaction web”.

Si votre CMS crée automatiquement une URL par rattachement, vous retrouverez deux adresses différentes qui conduiront au même contenu :

Pour la catégorie “référencement naturel “ : https://www.example.com/referencement-naturel/rediger-contenu-seo

Pour la catégorie “rédaction web” : https://www.example.com/redaction-web/rediger-contenu-seo

Dans certains cas, le contenu éditorial de votre blog peut être repris pour syndication sur d’autres sites. C’est-à-dire publié en état sur un autre site, mais avec une autre URL. Exemple flagrant avec Hellocoton :

Sur Hellocoton :

http://www.hellocoton.fr/to/2MeoQ#http://www.autourdemarine.fr/actualites/asie/spray-fixateur-maquillage-fixer-mist-etude-house

Sur le blog Autour de Marine :

http://www.autourdemarine.fr/actualites/asie/spray-fixateur-maquillage-fixer-mist-etude-house

Du coup, dans quel cas utiliser l’URL canonique ?

Vous l’aurez compris, choisir une URL canonique est important pour différentes raisons :

1/ Définir vous-même l’URL que vous souhaitez voir affichée dans les SERP (résultats de recherche)

2/ Optimiser l’exploration de votre site par les crawlers (en évitant qu’ils perdent du temps sur les pages en double)

3/ Obtenir un meilleur suivi des statistiques d’un produit en vente par exemple, via une seule URL

4/ Gérer le contenu syndiqué sur les autres sites

Comment définir une URL canonique ?

Reprenons notre exemple sur les différentes URL créées suite au rattachement à plusieurs catégories de blog.

https://www.example.com/referencement-naturel/rediger-contenu-seo

https://www.example.com/redaction-web/rediger-contenu-seo

Concrètement, vous allez devoir choisir quelle URL vous souhaitez privilégier dans les SERP. En mon sens, l’expression “rédiger contenu SEO” est plus adaptée à la catégorie “rédaction web”. Nous allons donc conserver celle-ci :

https://www.example.com/redaction-web/rediger-contenu-seo

1/ Dans le fichier HTML de la page web

Nous allons ainsi nous rendre dans la page et déclarer à Google que cette URL sera bel et bien l’URL à retenir (donc, l’URL canonique). A noter : dans la mesure du possible, préférez toujours une redirection 301 à une URL canonique.

Dans l’éditeur HTML de votre page, insérez donc le code suivant dans la balise head :

<head>

...

<link rel="canonical" href="https://www.example.com/redaction-web/rediger-contenu-seo">

...

</head>

Voilà, le googlebot sait désormais que votre URL canonique est https://www.example.com/redaction-web/rediger-contenu-seo.

2/ Dans le fichier .htaccess

Définir une URL canonique directement dans l’entête http de votre site web, c’est aussi possible. Et c’est la même méthode que celle du robots.txt : en gros, on crée une directive dans le fichier .htaccess en insérant le code suivant :

Link : <https://www.example.com/redaction-web/rediger-contenu-seo>; rel=”canonical”

3/ Dans le plugin WordPress SEO

Dans le plugin WordPress SEO, cliquez sur la roue crantée à gauche, puis remplissez tout simplement le champ prévu à cet effet :

Plugin Yoast URL canonique

Si vous n’avez pas encore ce plugin SEO, rendez-vous dans Extensions > Ajouter. Tapez ensuite votre recherche (ici, “Yoast”) dans la barre de recherche en haut à droite, puis cliquez sur Installer > Activer.

Installer Yoast SEO

Votre plugin s’affichera désormais dans l’éditeur, en-dessous de chaque page ou article en création.

En conclusion

Quand une page web est accessible depuis plusieurs URLS, on parle de contenu dupliqué (des pages en version double, qui présentent un contenu hautement similaire).

Heureusement, cette problématique peut être facilement corrigée grâce à une URL canonique. En résumé, on indique à Google quelle URL choisir pour indexation dans les résultats de moteur de recherche.

Pour indiquer à Google quelle URL choisir, vous pouvez choisir entre trois méthodes :

1/ Dans le fichier HTML de la page

2/ Dans le ficher .htaccess

3/ Dans le plugin WordPress SEO by Yoast

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir pour gérer vos propres URLs canoniques

...dans le même chapitre

Multiplie le trafic gratuit de ton blog par 10

→ Je Télécharge Mon Guide
ReferenSEO Matthieu Verne