Toutes les réponses sont là

Blog ReferenSEO
plan action blogueur

Apprends à faire connaître ton blog en recevant :

1 étude de cas avec méthodologie et résultats

+  ton plan d'action personnalisé

Toutes les réponses sont là. Et oui, toutes les réponses sont là ! Alors, peut-être pas dans cette vidéo, mais en tout cas autour de vous. Je vais vous parler de big data, je vais vous parler donc de données, je vais vous parler d’internet, je vais vous parler de sondage. Dans cet article on va reprendre les bases du marketing, on a déjà parlé dans un autre article.

Identifier sa cible marketing

Là, l’idée c’est de se dire : en marketing, ce dont on a besoin pour commencer, c’est déjà de savoir identifier son persona. Sa cible marketing. Du coup comment on fait pour faire ça ? Comment on fait pour faire ça aujourd’hui et comment on faisait pour faire ça avant internet ? C’est là où je veux en venir.

Comment faisait-on les sondages avant Internet ?

Parce qu’avant internet en fait pour identifier son persona, on avait besoin de faire des sondages. Chose qui peut encore être le cas aujourd’hui, mais quand on avait besoin de faire un sondage avant internet, qu’est ce qu’il fallait faire ? Il fallait décrocher son téléphone, aller appeler les gens, descendre dans la rue, préparer des questions, etc. Pareil quand on veut améliorer un produit. Faut faire tester le produit, récolter tout un échantillon de questions / réponses, pour savoir ce qui plaît, ce qui ne plaît pas dans un produit. Et ça c’est long, c’est fastidieux et ça coûte beaucoup d’argent parce que cela met à contribution des équipes qui vont prélever les questions/réponses chez les personnes, des produits à offrir pour que les personnes puissent donner leur retour, etc.

Imaginez que vous faisiez tester par exemple des croquettes pour chiens à une personne qui a un chien, bah il faut démarcher cette personne, lui offrir les croquettes et puis revenir vers elle peut être un mois après pour relever toutes un nombre de réponses à des questions que vous aurez préparé en amont, qui seront des questions que vous aurez réfléchi, parce qu’il y a tout ce qui est question ouverte, question fermée etc. C’est assez compliqué de faire un sondage dont on puisse exploiter les réponses. C’est très intéressant, mais ça demande beaucoup de travail, donc voilà. C’est quelque chose de complexe.

En plus de ça il faut quand même un échantillon qui soit représentatif. Donc on parle de nombre d’observations. C’est à dire que si on fait l’étude auprès de 70 personnes, on dit “dans cette étude nous avons 70 observations”, ou 200 observations ou 1000 observations.

Aujourd’hui, Internet permet de toucher plus de monde

Et c’est là où c’est très fort, c’est qu’avec internet on peut faire des études sur non pas quelques dizaines, centaines, milliers d’observations mais vraiment sur des dizaines de milliers, des centaines de milliers, et même des millions d’observations. Donc on arrive à avoir vraiment des informations beaucoup plus pertinentes et on peut zoomer vraiment sur des points en particulier pour aller chercher l’information qui nous intéresse. Ça c’est tout ce qui est big data, c’est tout ce qu’on peut récolter à l’heure d’internet, notamment avec des outils comme Google et Facebook qui font beaucoup ça pour nous et qui nous permettent d’avoir accès à l’information beaucoup plus facilement. Maintenant ça, ça répond à la question pour le côté sondage.

Obtenir des informations facilement

Si on veut faire un sondage sur internet aujourd’hui il suffit de faire venir des personnes sur une page, de leur poser des questions et de récolter les réponses. Tout ça peut se faire de façon assez automatique et pour peu que vous ayez une liste email, donc vous ayez récupéré les adresses email de certains de vos prospects, vous pouvez tout de suite préparer  Et si vun email que vous leur envoyez dans 10 minutes pour récolter leurs avis. Et si vous avez une base de 1000 personnes dans votre boîte email par exemple, vous pourrez avoir peut-être une centaine de réponses très rapidement. Donc l’efficacité de la mise en place, de la rapidité pour obtenir les informations est vraiment exceptionnelle grâce à internet.

Comment améliorer un produit ?

Faire des tests

Maintenant l’autre question c’était pour améliorer un produit. Comment on peut faire pour ne pas avoir tout ce côté vraiment lourd de mise en place qu’on n’avait pas avant internet. Eh bien ça s’appelle le test a/b. Avec des tests a/b, on peut tester différentes versions d’un élément. C’est à dire que, de façon aléatoire, vous allez montrer par exemple une page A, à 50 % de vos visiteurs, une page B aux autres 50% de vos visiteurs.

Des petites améliorations, mais efficaces

Et, pareil, il faut que ce soit représentatif, donc si vous avez 10 visites sur votre site ça va être long d’avoir des données. Maintenant si vous avez plusieurs centaines ou milliers de visites, vous allez récolter les données assez rapidement et vous allez pouvoir prendre des décisions quant à ce qui fonctionne le mieux pour convertir vos prospects par exemple. Et ça c’est des entreprises comme Google qui l’ont utilisé très tôt dans leur démarche et c’est ça qui leur a permis d’être vraiment beaucoup plus efficace, notamment sur la publicité, en changeant simplement peut-être la couleur du bleu qui avait sur le lien de la publicité. Ou en rajoutant une petite flèche, etc. C’est des micro améliorations comme ça qui permettent d’aller loin dans la conversion.

Votre cible peut évoluer avec le temps

Et aujourd’hui une entreprise comme Facebook met en place 1000 tests a/b par jour. Donc c’est pour vous montrer la force que ça a, et le fait qu’il faut toujours tester ce que vous mettez en œuvre. Parce que vous pouvez avoir un résultat à un moment donné, refaire le test six mois plus tard : votre cible aura peut-être évolué, les mentalités auront peut-être évoluées et les résultats seront peut-être différents. Donc c’est des choses qu’il faut faire vraiment de façon perpétuelle pour avancer. Et là vous aurez vraiment des clés en main pour améliorer votre business, votre visibilité sur internet, et la conversion qu’il y aura derrière cette visibilité. Donc vraiment le big data aujourd’hui et, avec des outils comme Google, Facebook ou le trafic que vous pouvez avoir sur votre site internet, vous permettre d’avoir accès à toutes les réponses.

Savoir se poser les bonnes questions

Donc vraiment la dernière chose d’ importante qu’il reste à faire, au delà de l’aspect technique, c’est de vous poser les bonnes questions. Parce qu’avoir toutes les réponses c’est bien mais encore faut-il savoir poser la bonne question pour accéder à la bonne information et pouvoir prendre des décisions par rapport à ça. Aujourd’hui on est sous un amas de l’information et justement si on ne sait pas les trier, si on ne sait pas aller chercher la bonne information, c’est là qu’on peut faire fausse route. Donc je vous invite à vraiment réfléchir en amont à tous les scénarios qui vont vous permettre de valider une hypothèse et de mettre en place des choses en fonction des réponses que vous aurez eu.

plan action blogueur

Apprends à faire connaître ton blog en recevant :

1 étude de cas avec méthodologie et résultats

+  ton plan d'action personnalisé

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprends à faire connaître ton blog en reçevant :

1 étude de cas avec méthodologie et résultats
+ ton plan d’action personnalisé
Avance d’un grand pas vers tes objectifs
→ Je les veux

Guide du SEO

Apprends à faire connaître ton blog en reçevant :

1 étude de cas avec méthodologie et résultats

+  ton plan d'action personnalisé


But : Avancer d'un grand pas vers tes objectifs

plan action blogueur

+

etude cas blog lorreyte